Saint-Étienne : un homme qui déambulait lourdement armé maîtrisé au taser et au LBD

Publié le par Fanny

Dans la nuit de vendredi à samedi, des policiers ont dû intervenir dans le quartier de Carnot à Saint-Étienne afin d’arrêter un homme qui déambulait dans les rues lourdement armé. Les forces de l'ordre ont dû utiliser leur taser et leur lanceur de balle pour le maitriser.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des policiers ont dû intervenir dans le quartier de Carnot à Saint-Étienne afin d’arrêter un homme qui déambulait dans les rues lourdement armé. Les forces de l'ordre ont dû utiliser leur taser et leur lanceur de balle pour le maîtriser.

Un attirail impressionnant

 

La nuit du vendredi 5 au samedi 6 juin a été mouvementée pour les policiers de Saint-Étienne. Les policiers ont été appelés par des voisins, au cœur du quartier de Carnot, pour leur signaler qu’un homme armé déambule dans les rues. À leur arrivée, la patrouille découvre un individu armé d’une serpette et d’une arme de calibre 7,65. Cependant, malgré les ordres de la police, l’homme « refuse de se rendre » comme le relate France Bleu et « pointe son arme en direction des forces de l’ordre ».

Les policiers font usage de leur taser et de leur lanceur de balle

 

L’homme qui résiste de plus en plus malgré « plusieurs sommations » devient très vite menaçant envers les policiers « qui ont su conserver leur sang froid ». Afin de l’immobiliser et de l’interpeller, ceux-ci n’ont pas d’autres choix que de faire usage de leur taser et les fonctionnaires de police tirent « à plusieurs reprises » avec leur lanceur de balle, sur le forcené. L’un des tirs l’atteint directement à la mâchoire où il est lourdement touché. Alors qu’il est enfin immobilisé par les forces de l’ordre, celles-ci découvrent également un couteau à cran d’arrêt caché dans son dos.

L’individu interpellé et emmené à l’hôpital

 

Une fois interpellé, l’individu est directement emmené à l’hôpital pour y être examiné suite à sa fracture de la mâchoire. Il s’avère que cet homme de 58 ans est déjà connu des services de police « pour des faits liés à l’alcool ». Comme en témoigne France Bleu, « le procureur de la République à Saint-Étienne suspecte des troubles mentaux qui l’auraient poussé à sortir aussi lourdement armé et à réagir ainsi face aux forces de l’ordre ». L’individu sera donc également vu par un médecin pour de possibles troubles psychiatriques.  

Fanny pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans Faits Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article