[VIDEOS] Des rassemblements de policiers en colère contre Castaner dans toute la France

Publié le par Julien et Denis

Des rassemblements de policiers en colère ont eu lieu dans toute la France ce jeudi 11 juin. Ils dénoncent les mesures prises par le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Explications.

Des rassemblements de policiers en colère ont eu lieu dans toute la France ce jeudi 11 juin. Ils dénoncent les mesures prises par le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Explications.

 

Des rassemblements à Toulon et Toulouse 

 

Colère et désespérance des policiers en ces temps difficiles. Après un premier rassemblement à Nice la veille regroupant plusieurs dizaines de policiers, les rassemblements prennent de l'ampleur.

À Toulon, Place de la Liberté, ce jeudi 11 juin dans l'après-midi, des policiers se sont regroupés pour dénoncer les mesures du ministre de l'Intérieur Christophe Castaner. Après avoir jeté leurs menottes, ils ont formé une ligne pour faire bloc contre le gouvernement.

Selon France Bleu Azur, Sébastien Soulé, secrétaire départemental pour le syndicat Alliance, a déclaré :  "Par ce geste, les collègues marquent leur ras-le-bol face à la stigmatisation et aux amalgames engendrés par les déclarations de certains groupuscules qu'on entend ces derniers temps."

Du côté de Toulouse, c'est plus de 200 policiers qui se sont regroupés devant l'hôtel de police. Ils ont décidé de mener une action forte : ils ont déposé leurs menottes au sol, par signe de protestation et de résignation. 

 

Un rassemblement à Nice a lancé le mouvement de colère des policiers 

 

De manière spontanée, le mercredi 10 juin, plusieurs dizaines de policiers se sont rassemblées Place Masséna pour dénoncer les mesures de Christophe Castaner. Les policiers ont le sentiment d'être abandonnés par le pouvoir politique.

 

Selon France Bleu Azur, Laurent Martin de Frémont, secrétaire départemental de SGP Police 06, syndicat majoritaire dans les Alpes-Maritimes a déclaré : " Depuis 2015, nous avons eu les attentats, la loi Travail, les 'gilets jaunes', le Covid. Nous sommes épuisés, on n'a pas pu prendre de congés pendant des mois pour être avec nos familles. On pensait avoir retissé un vrai lien avec nos concitoyens, on pensait que c'était sincère, a-t-il continué. J'ai eu mes collègues encore au téléphone ce matin, ils ont envie de rendre les armes. C'est ce qu'on veut en France ? Est-ce-qu'on veut aujourd'hui que la police rende les armes ?"

Le syndicat Alliance annonce pour ce vendredi 12 juin une action coup de poing forte et symbolique. Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting, 65 % de la population française pensent que le ministre de l’Intérieur n’est pas à la hauteur.

Julien et Denis pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans France, Gouvernement, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article