[VIDÉO] Manifestation contre le racisme à Lyon : des policiers violemment pris à partie

Publié le par Denis et Fanny

Dimanche 7 juin en fin de journée et en marge de la manifestation contre le racisme à Lyon, des patrouilles de police ont été violemment prises à partie par des dizaines de manifestants. Deux policiers ont été blessés et deux personnes interpellées.

Dimanche 7 juin en fin de journée et en marge de la manifestation contre le racisme à Lyon, des patrouilles de police ont été violemment prises à partie par des dizaines de manifestants. Deux policiers ont été blessés et deux personnes interpellées.

Dimanche 7 juin, en fin de journée, deux voitures de la police de Lyon se sont retrouvées prises à partie par des manifestants. Les forces de l’ordre ont réussi à s’extirper de justesse de cette situation très tendue. Le SICP (Syndicat Indépendant des Commissaires de Police) salue le « professionnalisme » des policiers dans pareilles situations.

« Un lynchage en règle »

 

Ces incidents qui ont eu lieu dimanche vers la fin de journée se sont déroulés en marge de la manifestation contre le racisme à Lyon, Place Bellecour, qui s’est faite dans le calme et le respect. Pour autant, plusieurs petits groupes d’individus ont violemment pris à partie deux équipages de la CSR (Compagnie de Sécurité Routière). Les images vidéo, largement diffusées sur les réseaux sociaux, montrent que les policiers sont les victimes d’un « lynchage en règle » comme le relatent plusieurs médias et ont du mal à s’extraire de la situation malgré des tirs de grenades lacrymogènes.

 

Jets de projectiles, insultes et coups : deux policiers blessés

 

Les policiers ont été victimes de jets de projectiles divers, d’insultes et de coups à différents endroits de la ville de Lyon sur le quai Gailleton notamment, sur le pont Gallieni puis avenue Berthelot (7e arrondissement de Lyon). Les groupes d’individus étaient présents afin d’en « découdre avec les forces de l’ordre » et les affronter directement. Des poubelles ont également étaient incendiées.

Les affrontements se sont poursuivis tard dans la soirée, jusqu’à 23 h 30 et deux policiers ont été légèrement blessés lors de ces incidents. Une femme de 25 ans originaire de Villeurbanne et un Lyonnais de 20 ans ont été interpellés pour « participation à un attroupement armé et violences aggravées » et placés immédiatement en garde à vue.

«La révolte policière n’est pas loin »

 

Depuis la mort de George Floyd aux États-Unis, les manifestations anti-flics sont nombreuses en France. Les forces de l’ordre travaillent actuellement dans un contexte tendu, quelques jours seulement après les annonces du ministre de l’Intérieur.  Mardi 9 juin, des policiers de La Rochelle ont dû laisser filer un individu qui les insultait copieusement par crainte d’être accusés de racisme.

« Les policiers n’en peuvent plus. (...) La révolte policière n’est pas loin », a déclaré le secrétaire général d'ALTERNATIVE Police, Denis Jacob. Le syndicat appelle notamment à cesser les interpellations. 

 

Denis et Fanny pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans Faits Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article