« Allah Akbar, je suis comme les terroristes » : interpellé après plusieurs délits, il frappe deux policières à Lyon

Publié le par Julie

Ce lundi 1er juin 2020, un sans domicile fixe de 26 ans a été arrêté à Lyon après avoir commis plusieurs délits. Pendant sa garde à vue, il n’a pas hésité à frapper deux policières en « Allah Akbar, je suis comme les terroristes ». Son jugement devait avoir lieu ce jeudi 4 juin.

Ce lundi 1er juin 2020, un sans domicile fixe de 26 ans a été arrêté à Lyon après avoir commis plusieurs délits. Pendant sa garde à vue, il n’a pas hésité à frapper deux policières en criant « Allah Akbar, je suis comme les terroristes ». Son jugement devait avoir lieu ce jeudi 4 juin.

 
Lundi dernier, dans la matinée, un sans-abri âgé de 26 ans a été interpellé par les forces de l’ordre, à Lyon. Il venait de commettre plusieurs délits parmi lesquels figurent la dégradation d’un véhicule en stationnement et la violente agression d’une cliente dans une supérette. Vol de téléphone, coups au visage et fuite étaient au programme selon la sûreté départementale du Rhône, en charge de l’enquête en cours.

 
Une garde à vue musclée

 
L’individu a donc été arrêté aux alentours de 9 heures, dans le 8e arrondissement de Lyon, à deux pas du centre hospitalier Saint-Jean-de-Dieu. Les policiers l’ont immédiatement placé en garde à vue. Celle-ci a d’ailleurs été agitée puisque l’homme a crié plusieurs fois : « Allah Akbar, je suis comme les terroristes ». Le mis en cause a ensuite frappé deux agentes qui essayaient de le maîtriser tant bien que mal.

 
Un suspect déjà connu des services de police

 
Le sans domicile fixe a dû passer un test psychiatrique, qui n’a finalement révélé aucune pathologie. Le suspect était déjà enregistré dans le fichier de traitement des antécédents judiciaires (TAJ). Il devait être jugé ce jeudi 4 juin 2020, dans le cadre d’une comparution immédiate.

Julie pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans Faits Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article