[VIDÉO] Affaires Floyd et Traoré : « Je n’ai pas à m’excuser d’être blanche », estime Marion Maréchal

Publié le par Fanny

Dans une vidéo parue sur son compte Facebook, l’ancienne députée FN (Front National) — qui a d’ailleurs déjà annoncé ne pas être candidate en 2022 — revient sur les mouvements de contestation qui secouent la France actuellement.
Marion Maréchal

Dans une vidéo parue sur son compte Facebook, l’ancienne députée FN (Front National) — qui a d’ailleurs déjà annoncé ne pas être candidate en 2022 — revient sur les mouvements de contestation qui secouent la France actuellement.

Marion Maréchal s’exprime sur les événements actuels en France et aux États-Unis

 

Dans une vidéo publiée le 10 juin sur ses réseaux sociaux, Marion Maréchal, ancienne députée FN du Vaucluse, dit « tenir à s’exprimer » sur les événements qui secouent littéralement le monde et la France en particulier en ce moment.

Elle évoque d’ailleurs « une réaction épidermique » et assume clairement ne pas avoir à « s’excuser en tant que blanche, en tant que Française » : « Vous voyez à quoi on est réduit en devant se positionner de la sorte », déclare-t-elle. «  Je n’ai pas à m’excuser parce que je n’ai pas colonisé. Je n’ai colonisé personne. Je n’ai mis personne en esclavage de la même manière que tous ces groupes politiques et tous ces militants politiques eux-mêmes n’ont jamais été colonisés ou mis en esclavage ».

Des propos qui dénoncent donc toute l’agitation de ces derniers jours et les rassemblements en lien avec la mort, notamment d’Adama Traoré, jeune délinquant mort en 2016 et dont le décès suscite de vives réactions contradictoires. Sur ce point d’ailleurs, Marion Maréchal déclare également :

«Je n’ai pas à m’excuser pour la mort d’un Afro-Américain aux États-Unis. Je n’ai pas à m’excuser pour la mort d’un délinquant, Adama Traoré, une mort accidentelle qui a eu lieu à la suite d’une interpellation qui n’est pas liée, c’est important de le rappeler, à sa couleur de peau, mais aux crimes qu’il aurait commis ».

Un positionnement clair et entendu de la part de l’ancienne députée.

 

 

L’ancienne députée pointe le gouvernement

 

Marion Maréchal accuse le gouvernement de céder à la « bêtise et à l’émotion ». Elle pointe notamment les propos de Castaner disant qu’il serait prêt à « poser un genou à terre de manière symbolique ». Elle paraît consternée par ses propos et assume clairement qu’elle « ne serait pas prête à faire ce geste » puisque ce serait selon elle « salir la mémoire de nos ancêtres, de cracher sur notre histoire, de purger notre héritage, d’abattre nos statues ».

Marion Maréchal avait annoncé début octobre ne pas avoir l’intention « d’être candidate à la présidentielle de 2022 », après une réunion organisée par ses proches qui avait agacé au sein même du Rassemblement national et nourri les spéculations sur son éventuel retour en politique.

Fanny pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans France, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article