Villejuif : les policiers victimes d’un guet-apens suite à des interpellations la veille

Publié le par Fanny

Les policiers de la BAC de Villejuif ont été attaqués par une quarantaine d'individus à la Cité Lamartine dans la nuit de mardi à mercredi. Cet incident fait vraisemblablement suite à l'interpellation de deux hommes la veille.

Les policiers de la BAC de Villejuif ont été attaqués par une quarantaine d'individus à la Cité Lamartine dans la nuit de mardi à mercredi. Cet incident fait vraisemblablement suite à l'interpellation de deux hommes la veille.

Dans la nuit de mardi 19 mai au mercredi 20 mai, les policiers de la BAC (Brigade anti-criminalité) de Villejuif ont été victimes d’un véritable guet-apens. Il semblerait que ce piège ait été tendu aux policiers suite à deux interpellations la veille.

Un guet-apens bien orchestré

 

Vers 1 h 30 du matin mercredi 20 mai, les policiers de la BAC sont appelés à intervenir au quartier Lamartine à Villejuif pour des feux de poubelles. Lors de leur arrivée, les fonctionnaires de police ont eu la surprise de voir qu’un comité d’accueil les attendait : près de quarante individus seraient sortis d’entre les voitures stationnées et auraient commencé à caillasser le véhicule banalisé des policiers. La voiture a été gravement endommagée, les vitres ont explosé, mais aucun des policiers n’a heureusement été blessé dans l’affaire.

Cet incident fait vraisemblablement suite à deux interpellations survenues mardi 19 mai

 

La veille, mardi 19 mai vers 17 h les policiers de la BAC ont interpellé deux individus pour « refus  d’obtempérer » comme le souligne le quotidien en ligne Actu.fr. Suite à ce refus de se soumettre aux forces de l’ordre, le chauffard avait pris la fuite et une course poursuite s’était alors engagée avec la patrouille de police. Deux individus avaient été arrêtés à la cité Lamartine.

Visiblement mécontents, les compatriotes des deux prévenus avaient prémédité leur vengeance en faisant venir les effectifs de la BAC jusqu’à la cité pour les caillasser. Les policiers ont dû user de gaz lacrymogène pour pouvoir faire fuir les assaillants et quitter les lieux.

Une attaque de plus en région parisienne, comme partout en France, qui fait suite à de nombreuses autres ces dernières semaines envers les policiers, toujours plus victimes de violences.

Fanny pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans Faits Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article