[VIDEO] Les rassemblements de soignants se multiplient : la colère gronde contre le gouvernement

Publié le par Julien

Chaque jour, des rassemblements de soignants en colère ont lieu un peu partout en France. Ce mercredi 20 mai, une centaine de personnes se sont rassemblées à Paris pour demander plus de moyens.

Chaque jour, des rassemblements de soignants en colère ont lieu un peu partout en France. Ce mercredi 20 mai, une centaine de personnes se sont rassemblées à Paris pour demander plus de moyens.

Alors qu’Olivier Véran, le ministre de la Santé, présenté les mesures qu’ils envisagent de mettre en place en faveur de l’hôpital public, les soignants ne décolèrent pas contre le gouvernement. Plusieurs rassemblements ont eu lieu ce mercredi 20 mai et d’autres sont prévus ces prochains jours. Ambiance.

 

Un rassemblement devant l’hôpital Tenon de Paris

 

Les jours passent et se ressemblent pour le gouvernement d’Emmanuel Macron. Malgré les annonces, la colère des soignants est toujours présente : ils mettent clairement la pression sur le gouvernement. Ils demandent une meilleure rémunération, avec une reconnaissance accrue de leur travail et demande expressément l’augmentation drastique du budget pour les hôpitaux publics. Cette après-midi, à l’appel de collectifs de soignants, une centaine de personnes se sont réunies devant l’hôpital de Renon à Paris pour demander des moyens pour le secteur public. On pouvait lire sur les banderoles : “ Pas de retour à l’anormal” Olivier Véran appréciera ce jeu de mots…

À Paris, un autre rassemblement est annoncé jeudi 21 mai à l'hôpital Robert Debré. Outre à Paris, le mouvement de colère des soignants semble se propager à l’ensemble du territoire. Après une forte mobilisation des soignants à Toulouse, c’est au tour de Toulon d’entrer la contestation.

Les prochaines semaines risquent d’être agitées

 

Le gouvernement aura du mal à canaliser la colère des soignants emmagasinée depuis des mois malgré les annonces d’Olivier Véran ce lundi 20 mai. Le sujet brûlant de l’hôpital pourrait mettre le feu aux poudres dans un climat politique et social tendu. Les prochaines semaines risquent d’être agitées.

Julien pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans France, Gouvernement, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article