[PHOTOS] Paris : un nouveau rodéo sauvage blesse grièvement un policier sur le périphérique

Publié le par Julie

Dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 mai, un rodéo sauvage à deux-roues a rassemblé une quarantaine de personnes sur le périphérique parisien. Un policier a été blessé, huit individus ont été arrêtés.

Dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 mai, un rodéo sauvage à deux-roues a rassemblé une quarantaine de personnes sur le périphérique parisien. Un policier a été blessé, huit individus ont été arrêtés.

 
Les rodéos urbains se multiplient depuis des mois aux quatre coins de la France. Vendredi 15 mai, aux alentours de 23 heures 30, une quarantaine de motards ont enfourché leur deux-roues pour circuler sur le périphérique de Paris, près de la porte Saint-Cloud. Les chauffards n’ont pas hésité à rouler à contresens et à mettre en danger les autres automobilistes. Des policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC) et de la Direction de l’ordre public de la circulation (DOPC) sont rapidement arrivés sur les lieux pour tenter de les interpeller.


Une course-poursuite sur des dizaines de mètres

 
Certains membres du groupe à moto « ont refusé d’obtempérer », selon un communiqué publié par la préfecture de la police. Ils ont pris la fuite pour emprunter « l’autoroute A1 en direction de Saint-Denis », toujours « suivis par les policiers ». Vers minuit, au niveau du Stade de France, un motocycliste de la DOPC a été « percuté par un véhicule tiers et est lourdement retombé ». Éjecté de son deux-roues et traîné sur plusieurs mètres, il a ensuite percuté une voiture de la BAC départementale de nuit (93).

Le policier en état d’urgence absolue

 
Le policier blessé a immédiatement été secouru par le SAMU. Encore conscient, il a toutefois été transféré à l’hôpital « en urgence absolue ». Ses jours ne seraient finalement pas en danger à l’heure qu’il est.

Huit suspects, âgés de 19 à 27 ans, ont été arrêtés pendant l’intervention pour « refus d’obtempérer avec mise en danger de la vie d’autrui » avant d’être mis en garde à vue. Une source proche du dossier précise que les personnes interpellées sont originaires de Seine-et-Marne, des Hauts-de-Seine, du Val-d’Oise et de Seine-Saint-Denis.

Julie pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans Faits Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article