[VIDÉO] Mulhouse : trois policiers blessés lors d’une interpellation dans un quartier chaud

Publié le par Julie

Ce mardi 12 mai, dans la soirée, les forces de l’ordre ont été prises pour cible à Mulhouse, dans le quartier de Bourtzwiller. Elles avaient été dépêchées pour arrêter un individu recherché par la justice. Le bilan est lourd : trois policiers ont été blessés et six hommes ont finalement été interpellés.

Ce mardi 12 mai, dans la soirée, les forces de l’ordre ont été prises pour cible à Mulhouse, dans le quartier de Bourtzwiller. Elles avaient été dépêchées pour arrêter un individu recherché par la justice. Le bilan est lourd : trois policiers ont été blessés et six hommes ont finalement été interpellés.

 
Les policiers ont été violemment accueillis, ce mardi soir, par des dizaines de jeunes hommes bien énervés. Ils se rendaient dans le quartier chaud de Bourtzwiller, classé quartier de reconquête républicaine (QRR). Tout commence à 19 heures 30 lorsque des membres de la Compagnie départementale d’intervention (CDI) contrôlent un individu visé par une fiche de recherche, sous les yeux du groupe agité. C’est alors que la situation a rapidement dégénéré : les forces de l’ordre ont reçu de nombreux projectiles. La foule agressive s’est massivement agrandie.

 
Les policiers attaqués

 
Les agresseurs s’en sont pris aux policiers afin d’éviter l’arrestation de leur compère. L’un des agents a été blessé au visage, un second à l’avant-bras. Ce dernier interpellait le frère du suspect, qui s’est interposé entre lui et les forces de l’ordre. Un autre voyou s’est enfui après avoir donné un coup de pied à un policier.

 
Des renforts sont immédiatement arrivés sur place et n’ont pas hésité à utiliser des grenades lacrymogènes pour lutter contre la bande du quartier mulhousien.


Des gardes à vue et des jours d’ITT

 
Deux personnes ont été arrêtées et placées en garde à vue. Deux policiers sont également blessés et ont reçu cinq jours d’incapacité totale de travail (ITT). Une femme de la patrouille a aussi été blessée et bénéficie d’une ITT d’une journée. Les images de vidéosurveillance ont pu être exploitées dans le cadre d’une enquête, pour identifier clairement les jeunes agresseurs. Quatre d’entre eux ont été interpellés plus tard dans la soirée pour être placés en garde à vue.

Julie pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans Faits Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article