LREM risque de perdre sa majorité à l’Assemblée nationale : un coup de tonnerre pour Macron

Publié le par Fanny

En pleine crise sanitaire, la majorité qui siège à l’Assemblée nationale commence à se fissurer. Une scission dont Emmanuel Macron aurait pu se passer vu le contexte actuel.

En pleine crise sanitaire, la majorité qui siège à l’Assemblée nationale commence à se fissurer. Une scission dont Emmanuel Macron aurait pu se passer vu le contexte actuel.

Un neuvième groupe parlementaire sur le point de se créer

C’est le bruit qui court actuellement dans les couloirs de l’Assemblée nationale : un neuvième groupe devrait voir le jour dès la semaine prochaine, comme l’annonce le journal les Échos, ce qui pourrait grandement fragiliser la majorité en place. 296 députés de la République en Marche siègent aujourd’hui à l’Assemblée nationale, la majorité absolue se situant à 289. Sept départs suffiraient à tout faire basculer. Une bataille politique dont Macron aurait pu se passer, lui qui gère déjà une crise sanitaire sans précédent.

Entre dix et vingt députés seraient prêts à s’engager

Le journal Le Monde annonce qu'entre dix et vingt députés seraient déjà sur le front pour former ce nouveau groupe. Selon Le Parisien, l’Élysée ne se dit « pas menacé », mais c’est une Épée de Damoclès qui pèse sur la majorité des marcheurs du Palais Bourbon.

58 potentiels « marcheurs frondeurs » seraient sur la liste des candidats. À l’heure actuelle, seuls quelques noms déjà connus sont évoqués par les Échos ou Le Monde. Ainsi Mathieu Orphelin un proche de Nicolas Hulot serait un des leaders de ce nouveau groupe qui se dit « ni dans l’opposition, ni dans la majorité ». Avec un probable nom de collectif « Écologie, démocratie, solidarité », Cédric Villani, Delphine Batho, Guillaume Garot ou Aurélien Taché ont également été évoqués. Cependant, ce groupe ne réunirait pas que des députés de LaREM puisqu’il regrouperait des députés de tous les horizons. Mais la menace plane.

Pour ce nouveau groupe parlementaire, l’objectif est clair : « faire plus et mieux à l’Assemblée nationale », pour « répondre à l’urgence écologique, moderniser la démocratie, réduire les inégalités sociales et territoriales », d’après le Monde.

Cette nouvelle risque d’ébranler « l’édifice macroniste » à l’Assemblée et de tout remettre en cause, et ce, en pleine crise sanitaire. Un véritable coup de tonnerre pour le Président.

Fanny pour le peuple actu

 

Faire un don en ligne à peuple actu

Publié dans France, Gouvernement, Macron

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article