Loi Avia adoptée : «Un recul pour la liberté d'expression» pour Eric Ciotti

Publié le par Denis

L’Assemblée nationale a définitivement adopté, mercredi 13 mai, la proposition de loi de la députée Laetitia Avia contre la haine en ligne.
Laetitia Avia

L’Assemblée nationale a définitivement adopté, mercredi 13 mai, la proposition de loi de la députée Laetitia Avia contre la haine en ligne.

Ce mercredi 13 mai, les députés ont adopté définitivement la loi contre la haine sur Internet. Très critiqué, la loi Avia, qui entrera en vigueur à partir de juillet, prévoit, une obligation pour les plates-formes et les moteurs de recherche de retirer sous vingt-quatre heures les contenus « manifestement » illicites qui leur ont été signalés, sous peine d’être condamnés à des amendes pouvant aller jusqu’à 1,25 million d’euros. Sont visées, notamment, les incitations à la haine, la violence, les injures à caractère raciste ou religieux.

Le député et conseiller départemental des Alpes-Maritimes, Eric Ciotti, commente son vote en défaveur de la loi. Le député LR la juge dangereuse pour la liberté d'expression et le débat public. Cette dernière pourrait censurer des opinions et donne trop de pouvoir aux géants du net. Selon Eric Ciotti, c'est «une dérive qui paraît dangereuse».

Pour le Président du groupe LR au Senat, «Ce texte va confier aux GAFAM le soin de réguler une liberté publique, le soin de censurer. C'est la société de la surveillance généralisée que l'on nous propose.»

«L'Assemblée nationale vient d'adopter la #LoiAvia visant à restreindre la liberté d'expression. Quiconque n'est pas "Macron compatible" est désormais condamnable pour "discours de haine "», explique l'eurodéputée RN Catherine Griset.
 

Denis pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans France, Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article