Grigny, Strasbourg : les rassemblements sauvages se multiplient

Publié le par Denis

Malgré l'interdiction de se rassembler à plus de 10 personnes, un match de foot a réuni mardi plusieurs centaines de personnes à Grigny, en Essonne, et des barbecues sauvages ont donné lieu à des interventions de police ailleurs en banlieue parisienne. Une scène similaire s'était déroulée à Strasbourg la veille.

Malgré l'interdiction de se rassembler à plus de 10 personnes, un match de foot a réuni mardi plusieurs centaines de personnes à Grigny, en Essonne, et des barbecues sauvages ont donné lieu à des interventions de police ailleurs en banlieue parisienne. Une scène similaire s'était déroulée à Strasbourg la veille.

Ce mardi 26 mai, près de 300 personnes se sont réunies pour un match de foot improvisé au Stade Jean Miaud à Grigny dans l'Essonne où aucune mesure barrière n'a été respectée. Indigné, le maire de Grigny veut porter plainte pour « mise en danger d’autrui ».

À Strasbourg, dimanche 24 mai, un match de foot illégal s’est également tenu devant 400 personnes malgré l’interdiction. « Je suis effaré d’un tel manque de responsabilité, imaginez si cela devient un cluster », a déclaré Serge Oehler, adjoint au maire de Strasbourg en charge du sport et de plusieurs quartiers strasbourgeois dont celui de Hautepierre, joint au téléphone par France Bleu.

Un médecin de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, à Paris, a réagi sur Twitter. Il rappelle que « le virus est toujours présent » et assure que « ce genre de réunion peut constituer une mini bombe virale ».

Denis pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans France, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article