[VIDÉOS] Essonne : un match de foot improvisé rassemble plus de 300 personnes à Grigny

Publié le par Fanny

Près de 300 personnes se sont réunies pour un match de foot improvisé au Stade Jean Miaud à Grigny dans l'Essonne où aucune mesure barrière n'a été respectée. Une situation qui indigne le maire de Grigny qui veut porter plainte.

Près de 300 personnes se sont réunies pour un match de foot improvisé au Stade Jean Miaud à Grigny dans l'Essonne où aucune mesure barrière n'a été respectée. Une situation qui indigne le maire de Grigny qui veut porter plainte.

Ce mardi 26 mai, c’est près de 300 personnes qui étaient réunies pour un match de football improvisé malgré « l’interdiction de se rassembler à plus de 10 personnes », faisant écho au match de Strasbourg il y a quelques jours.

Un match de foot qui oppose Grigny au quartier des Tarterêts

 

Une foule dense de jeunes supporters s’est réunie mardi 26 mai pour un match de football au Stade Jean Miaud à Grigny dans l'Essonne, comme le relate France Bleu. Un match très attendu disputé entre Grigny et le quartier des Tarterêts. Aucune mesure barrière n'a été respectée. Le rassemblement a réuni bien plus que les « 10 personnes maximum » normalement autorisées en cette période de crise sanitaire.

 

La victoire du quartier des Tarterêts a fait grand bruit et indigne le maire de Grigny

 

La victoire du quartier des Tarterêts a mis le quartier en liesse dans la soirée du 26 mai.

 

 

Philippe Rio, maire de Grigny (PCF) a pointé dans un tweet « l’irrespect des personnes pour les soignants » en pleine période de Covid-19. Il compte d’ailleurs porter plainte pour « mise en danger d’autrui ». Il donne également l’alerte « Sauvez des vies » et explique « que c’est à n’y plus rien comprendre ».

 

 

Après le match avec près de 400 personnes à Strasbourg, ce nouvel incident démontre que tout le monde n’est pas aussi sensible au respect des mesures barrières, et ce, même si les conséquences peuvent être gravissimes.

Selon le Parisien et France Bleu, la police était présente, mais n’a pas pu intervenir faute d’effectifs suffisants pour disperser la foule. Une situation qui laisse pensif.

Fanny pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans France, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article