Coronavirus : les élections municipales pourraient se tenir le 27 septembre et le 4 octobre

Publié le par Julien

Alors que l’épidémie de coronavirus n’a pas permis que les élections municipales aillent à leur terme, un projet de loi bientôt présenté par le gouvernement permettrait d’en savoir plus sur la tenue des élections municipales. Explications.

Alors que l’épidémie de coronavirus n’a pas permis que les élections municipales aillent à leur terme, un projet de loi bientôt présenté par le gouvernement permettrait d’en savoir plus sur la tenue des élections municipales. Explications.

 

Un report des élections municipales le 27 septembre et 4 octobre

Question épineuse sur les élections municipales. Dans les 30.143 villes où l'élection est acquise depuis le premier tour, le 15 mars, le choix du maire aura lieu d'ici à la fin du mois selon le JDD. Dans les 4.779 autres communes, le scrutin devrait être réorganisé en deux tours à la fin de l'été, voir au début de l’automne selon un projet de loi officieusement transmis au Conseil d'État. Il propose une nouvelle tenue des élections municipales le 27 septembre et 4 octobre.

Le gouvernement avait maintenu le premier tour en pleine épidémie de coronavirus malgré tout, ce qui avait provoqué de vives réactions et une polémique. Officiellement, le second tour des élections municipales doit avoir lieu le 21 juin, mais vu les circonstances actuelles, il est peu probable que cette date soit maintenue. Malgré ce projet de loi, le gouvernement attend l’avis du conseil scientifique sur ce sujet avant le 23 mai. Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, a reconnu dimanche au Grand Jury (RTL-LCI-Le Figaro) qu'il avait "travaillé sur une hypothèse fin septembre, mais ce n'est qu'une hypothèse". 

 

Si les élections sont reportées, le premier tour des élections municipales sera annulé

Selon les juristes qui conseillent l'Élysée, trois mois entre les deux tours seraient « de nature à fausser une élection. » Si le report du second tour est acté dans les prochaines semaines, les électeurs devront retourner aux urnes pour voter pour les deux tours. Cependant, dans l’immense majorité des communes, un second tour n’a pas lieu d’être car un candidat a été élu au premier tour.  Les nouveaux conseils municipaux ne peuvent pas siéger car les rassemblements sont strictement interdits. La désignation des maires dépend de la tenue d’un conseil municipal, pour l’instant suspendue un allègement des contraintes sanitaires. En sortant du confinement le 11 mai, l’exécutif espère que les maires élus puissent s’installer entre le 2 et le 7 juin prochain.

Julien pour le peuple actu

 

Faire un don en ligne à peuple actu

Publié dans France, Gouvernement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article