Nouveau camouflet pour le gouvernement : le conseil d'État somme l'exécutif de rouvrir les lieux de cultes

Publié le par Julien

Ce lundi 18 mai, le Conseil d'État a sommé l'exécutif de lever l'interdiction «générale et absolue» de réunion dans les lieux de cultes.

Ce lundi 18 mai, le Conseil d'État a sommé l'exécutif de lever l'interdiction «générale et absolue» de réunion dans les lieux de cultes.

Alors que depuis le décret du Premier ministre Edouard Philippe, les rassemblements dans les lieux de cultes étaient interdits à cause de l'épidémie de coronavirus, le Conseil d'État ordonne au gouvernement de revoir sa copie jugeant cette décision disproportionnée. Nouveau revers pour le gouvernement d'Emmanuel Macron.

 

Nouveau camouflet pour le gouvernement d'Emmanuel Macron

 

Les jours se suivent et se rassemblent pour l'exécutif. Ce lundi 18 mai, le conseil d'État somme l'État de lever l'interdiction "générale et absolue" de réunion dans les lieux de cultes. Cette décision avait été prise dans le cadre de l'État d'urgence sanitaire. Saisie par des associations, la haute autorité a considéré que cette interdiction "portait une atteinte grave et manifestement illégale"  à la liberté de culte. L'État a 8 jours pour mettre en place cette décision. Le conseil d'État balaie le décret pris par le premier ministre Edouard Philippe sur l'interdiction de réunion dans les lieux de cultes pris le 11 mai dernier.

Le conseil d'État explique que " il juge donc que l'interdiction générale et absolue présente un caractère disproportionné au regard de l'objectif de préservation de la santé publique."

La droite se félicite de cette décision. Jean-Frederique Poisson, président du parti chrétien démocrate, s'est réjoui de cette décision, il se dit "très satisfait" du référé liberté. De son côté, le président des républicains Bruno Retailleau s'est dit satisfait de cette décision car la pratique de sa religion «est un droit fondamental» de la République. 

Depuis le 11 mai, églises et mosquées sont fermées et cette décision va permettre à tous les croyants de pouvoir retrouver leurs lieux de cultes. Face à cette décision, l'État vient à nouveau d'être déboutée et cela apparaît comme un nouveau camouflet pour le gouvernement.

Julien pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans France, Gouvernement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article