Confinement : un routier verbalisé pour avoir attendu un plateau repas

Publié le par Julien

Alors que plus de 8 millions de contrôles ont eu lieu depuis le début du confinement, certaines irrégularités et abus fleurissent sur les réseaux sociaux. Tour d’horizon des plus belles interprétations du dispositif de sorties dérogatoires par les policiers.

Alors que plus de 8 millions de contrôles ont eu lieu depuis le début du confinement, certaines irrégularités et abus fleurissent sur les réseaux sociaux. Tour d’horizon des plus belles interprétations du dispositif de sorties dérogatoires par les policiers.

 

Un routier verbalisé pour avoir attendu un plateau repas

 

Déjà près 500 000 PV ont été dressés pour non-respect du confinement. Mais certains internautes ont décidé de parler de leurs expériences au quotidien et font remonter certains abus de la part des autorités.

Preuve en est, un routier a écopé de 135 euros d'amende alors qu’il attendait un plateau repas. Après cette annonce, la toile s’est enflammée : la publication Facebook a été partagée plus de 20 000 fois. Les transporteurs routiers sont en première ligne et en colère face au manque de reconnaissance, cet incident est la goutte de trop.

Même si votre dépla­ce­ment est motivé, on risque de fouiller vos courses pour déter­mi­ner ce qui semble perti­nent ou pas comme achat de nour­ri­tu­re.

Dans d'autres régions, bataille à la boulangerie. Deux baguettes sinon… un PV

 

À Sanary-sur-Mer, près de Toulon (Var), le maire fait les choses en grand avec le coronavirus. Il a pris un arrêté qui oblige ses concitoyens à restreindre leurs déplacements chez le boulanger pour limiter le risque de transmission... sous peine d'une amende de 135 euros.

« Toute personne sortant d'une boulangerie avec une seule baguette sera verbalisée », explique Ferdinand Bernhard. « A circonstances exceptionnelles, mesure exceptionnelle, martèle-t-il. Quand on va acheter le pain tous les jours, comme d'habitude, on multiplie le risque d'autant. Les déplacements individuels doivent être strictement limités et les achats groupés. Donc, aucun achat à l'unité telles que le pain ou le journal. »

À n'en pas douter, les sorties lors du confinement ont créé certains conflits car la règle peut être interprétée différemment. Laissant un "large champ à l'arbitraire", deux avocats de Paris ont lancé une plateforme pour vous aider à contester votre amende.

Julien pour le peuple actu

 

Faire un don en ligne à peuple actu

Publié dans France, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article