[INSOLITE] Bas-Rhin : les dealers offraient masques et gel hydro-alcoolique à leurs clients

Publié le par Cathy

En plein confinement des dealers strasbourgeois prenaient les commandes en ligne et livraient leurs clients en leur offrant un kit anti-virus composé de masques de protection et de gel hydro-alcoolique.

En plein confinement des dealers strasbourgeois prenaient les commandes en ligne et livraient leurs clients en leur offrant un kit anti-virus composé de masques de protection et de gel hydro-alcoolique.

Décidément les délinquants ne manquent pas d’imagination. Dans la région de Strasbourg, les dealers ne se sont pas laissés abattre par le confinement dû au Coronavirus. Non contents de livrer leurs clients à domicile, ils offraient gratuitement un kit comprenant masques et gel hydro-alcoolique lors de chaque commande. 

La perquisition menée au domicile des suspects, a permis à la police de découvrir des amphétamines, de l’ecstasy, plusieurs dizaines de grammes de cocaïne, 1,3 kg de cannabis, et une somme de 35 000 euros en liquide.


Un juteux trafic en ligne

 

Alertés par la découverte d’étranges messages échangés sur les réseaux sociaux, les policiers anti-drogue de Strasbourg ont ouvert une enquête discrète sur ce qui leur semblait être un trafic de stupéfiants.

Suite à cette enquête, la police Strasbourgeoise vient d’arrêter et de placer en garde à vue quatre personnes, trois hommes âgés de 27 et 28 ans et une femme âgée de 40 ans, soupçonnées de se livrer à un petit trafic bien rodé. Les dealers, loin d’être gênés par le confinement dû au virus, ont adapté leur commerce à la nouvelle situation d’une façon pour le moins insolite. Les trafiquants prenaient tout simplement les commandes sur les réseaux sociaux puis livraient la marchandise à domicile, mais en respectant les gestes barrière, s’il vous plaît. Les livraisons se faisaient dans toute l’Alsace.


Pour une livraison respectueuse des règles sanitaires

 

Mieux encore, pour prouver leur sérieux en matière sanitaire, les trafiquants offraient un kit comprenant masques de protection et gel hydro-alcoolique à chaque client. C’est sans doute la raison pour laquelle le couple, qui faisait office de livreur, notait sur ses attestations qu’il se déplaçait pour des motifs de santé, en prétextant que leur pharmacie habituelle ne disposait pas des médicaments nécessaires.

Présentés à un juge d’instruction, les quatre prévenus poursuivent désormais leur confinement derrière les barreaux.

Cathy pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans Faits Divers, France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article