Aide aux migrants : l’agriculteur militant Cédric Herrou relaxé par la justice

Publié le par Julien

Issu de la vallée de la Roya à la limite de la frontière franco-italienne, l’agriculteur engagé, Cédric Herrou, avait porté secours à des migrants. Pour cette aide, il avait été condamné en mars 2017 à 4 mois avec sursis. La cour d’appel de Lyon a décidé de le relaxer.
Cédric Herrou

Issu de la vallée de la Roya à la limite de la frontière franco-italienne, l’agriculteur engagé, Cédric Herrou, avait porté secours à des migrants. Pour cette aide, il avait été condamné en mars 2017 à 4 mois avec sursis. La cour d’appel de Lyon a décidé de le relaxer.

 

Abandon des charges pour avoir aidé des migrants

 

Soulagement pour l’agriculteur militant Cédric Herrou. La Cour d’appel a décidé de le relaxer et d’abandonner toutes les charges à son encontre. La cour d’appel le rejugeait sur le “principe de fraternité” comme l’avait indiqué le Conseil Constitutionnel. 

Sabrina Goldman, qui le conseillait s’est exprimé à l’issue du procès : « C’est le triomphe de la raison et du droit. Pourquoi considérer ce qu’il a fait autrement qu’une action humanitaire ? »

Pourtant, le 11 mars dernier, le parquet général avait requis 8 à 10 mois de prisons avec sursis à l’encontre de Cédric Herrou.

 

 

La cour d’appel annule la condamnation de mars 2017 

 

Cédric Herrou a été condamné en mars 2017 à 4 mois avec sursis par la cour d’appel d’Aix-en-Provence. La justice lui reprochait d’être venu en aide à 200 migrants de la frontière italienne à son exploitation agricole où ils se sont installés.

Après cette condamnation, la figure de l’aide aux migrants a décidé de saisir le Conseil Constitutionnel. Les Sages tranchent en sa faveur, ils expliquent qu’« une aide désintéressée aux migrants, qu’elle soit individuelle ou militante et organisée, ne doit pas être poursuivie ». 

À l’issue de cet avis, la cour de cassation a décidé de casser la condamnation de 4 mois avec sursis en s’appuyant sur le “principe de fraternité”. La question de l’aide aux migrants sera sans aucun doute au cœur des débats des prochains mois.

Julien pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans justice, Immigration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article