L’abbé qui avait chanté « Macron tête de con », renvoyé par l’Église

Publié le par Denis

En pleine crise des Gilets jaunes, l’abbé Francis Michel avait célébré une « messe anti-Macron » en 2019. Il a été renvoyé par l’Église.

En pleine crise des Gilets jaunes, l’abbé Francis Michel avait célébré une « messe anti-Macron » en 2019. Il a été renvoyé par l’Église.

Dans un communiqué, le diocèse d’Évreux a fait savoir que l’abbé Francis Michel a été «exclu de l’exercice du ministère ordonné et, par conséquent, il ne peut plus célébrer l’Eucharistie, prononcer une homélie, administrer licitement les sacrements de l’Église catholique romaine ni enfin remplir aucune charge de direction dans le cadre pastoral ou avoir une responsabilité dans l’administration paroissiale».

«Cette décision, ultime et sans appel, ne peut faire l’objet d’aucun recours», est-il précisé dans le communiqué. La décision a été notifiée à Francis Michel le 15 mai dernier.

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux en juin 2019, Francis Michel avait été filmé à l’église du Planquay (Eure) entouré de « gilets jaunes ». L'abbé avait alors chanté :  «Emmanuel Macron, oh tête de con, on vient te chercher chez toi» 

Comme le rapporte notamment le journal 20 Minutes, l’abbé Michel avait déjà été condamné à une amende de 15.000 euros en 2016 par la cour d’appel de Rouen pour avoir détourné les dons de fidèles lorsqu’il officiait à l’église de Thiberville (Eure). Frappé pour cette raison par une mesure de « Suspense a divinis » par l’Église, il avait l’interdiction de célébrer la messe mais continuait pourtant à le faire.

Denis pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans France, Société, Macron

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article