Nouveau camouflet pour Emmanuel Macron : 7 députés quittent le groupe LREM à l'Assemblée nationale

Publié le par Julien

Ce mardi 26 mai, le groupe de la majorité présidentielle s'est effrité à nouveau avec le départ de 7 députés LREM pour le groupe «Agir ensemble». Un nouveau désaveu pour le gouvernement. 

Ce mardi 26 mai, le groupe de la majorité présidentielle s'est effrité à nouveau avec le départ de 7 députés LREM pour le groupe «Agir ensemble». Un nouveau désaveu pour le gouvernement. 

Nouveau coup dur pour parti présidentiel à l'Assemblée nationale. 7 députés ont décidé de quitter le navire suite à des désaccords majeurs avec la politique menée par le gouvernement. Un nouveau fracture politique qui fragilise encore plus Emmanuel Macron et son groupe à l'Assemblée nationale. Après la défiance des Français, c'est au tour de certains députés de la majorité de dire stop, ils ont décidé de rejoindre le groupe "Agir ensemble"

 

7 députés LREM quitte le groupe de la majorité à l'Assemblée Nationale

 

Les jours passent et la majorité présidentielle s'effrite peu à peu. Ça y est, c'est acté, le dixième groupe de l'Assemblée Nationale fait perdre la majorité absolue à la majorité. 7 députés de La République en Marche ont décidé de quitter le groupe de la majorité et de rejoindre "Agir ensemble." Ces nouveaux départs font tomber les effectifs du groupe de la majorité à 281 membres. Des départs qui en disent longs sur la déception de ces "marcheurs"

« La création du groupe Agir ensemble vient incarner et donner une voix à une sensibilité politique libérale, humaniste, sociale et européenne qui doit pouvoir s’exprimer pleinement au sein de la majorité actuelle », explique le nouveau groupe dans un communiqué.

 

Coupe de tonnerre à nouveau à l'Assemblée nationale. Depuis 2018, le groupe LREM voit des membres quitter le navire après des textes et des choix politiques qu'ils ne partagent pas. Ainsi, c'est 33 députés qui ont quitté le groupe, soit plus de 10 % des effectifs LREM à l'Assemblée Nationale. La défiance est désormais de mise. Les députés qui sont partis veulent également pouvoir prendre position plus indépendamment du pouvoir en place. On se rappellera le couac magistral sur les jours proposés en cas de deuil d'un enfant. La polémique avait jeté un coup de froid sur les députés de la majorité. Les départs pourraient s'accélérer si rien n'est fait.

Julien pour le Peuple Actu

 

Je fais un don en ligne à Peuple Actu

Publié dans France, Gouvernement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article