Emmanuel Macron : «un retour à l’école sur la base du volontariat»

Publié le par Le Peuple Actu

Les mesures du déconfinement ne sont pas encore connues dans le détail. Edouard Philippe, et Jean Castex en étudient les contours pour une présentation dans les jours qui viennent. Le 23 avril, Emmanuel Macron a donné quelques détails sur le retour en classe.
Emmanuel Macron

Les mesures du déconfinement ne sont pas encore connues dans le détail. Edouard Philippe, et Jean Castex en étudient les contours pour une présentation dans les jours qui viennent. Le 23 avril, Emmanuel Macron a donné quelques détails sur le retour en classe.

Une annonce qui fait peur aux parents

Lorsque la date du déconfinement a été dévoilée, le Président de la République a évoqué des mesures progressives. Ce dernier mot n’a pas échappé à la population tandis que les premiers parents s’inquiétaient déjà de laisser leurs enfants retourner dans un nid à microbes. La distanciation sociale est en effet très compliquée en fonction des âges des enfants. Leur faire porter un masque peut également être très difficile.

L’émotion était grande pour les parents, notamment ceux qui présentent des caractéristiques de vulnérabilité par rapport au Coronavirus : obésité, maladie chronique, âge,… D’autant que certains enfants présentent eux-mêmes certaines caractéristiques de ce type.

Une visioconférence avec les maires

Le Président de la République Emmanuel Macron s’est entretenu avec l’association des élus en visioconférence.
Les remontées du terrain ont été entendues par le couple exécutif, puisqu’Emmanuel Macron s’est exprimé pour une rentrée sur la base du volontariat. Les parents qui le souhaitent pourront donc garder les enfants chez eux ou trouver un autre moyen d'assurer la continuité pédagogique.

La solution ne sera donc pas une régionalisation du confinement, comme cela avait été évoqué dans un premier temps, mais une différenciation.

Dans chaque territoire, les maires et le préfet devront en plus engager une concertation selon les spécificités locales. Ainsi, ils pourront par exemple se prononcer sur la fermeture ou l’adaptation des classes en fonction de la densité présente en région. Le tout pour garantir la distanciation sociale.

Sandrine H. pour le peuple actu

 

Faire un don en ligne à peuple actu

Publié dans Macron, France, Gouvernement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article