Limoges : un sans-papier tabassé au sol par des policiers, l’IGPN saisie

Publié le par Le Peuple Actu

L’inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie après une violente interpellation ce mardi dans le quartier de Beaubreuil à Limoges.

L’inspection générale de la police nationale (IGPN) a été saisie après une violente interpellation ce mardi dans le quartier de Beaubreuil à Limoges.

Le procureur de la République de Limoges a saisi l'IGPN après la diffusion de vidéos d'une interpellation d'un quadragénaire dans le quartier de Beaubreuil à Limoges. Les faits se sont produits dans la soirée du mardi 21 avril.

La scène a été filmée par plusieurs habitants du quartier. Sur ces vidéos, on peut entendre ce qui s’apparente à un tir de LBD et voir un homme maîtrisé par deux policiers de la BAC puis mis à terre. Un troisième policier arrive en courant et assène un violent coup de pied dans le dos de la victime, au sol.

Dans une autre vidéo, on entend des protestations et l’un des policiers utiliser une grenade de désencerclement.

«J’étais chez moi, et j’ai entendu que ça criait dehors. Un gars de la BAC a tiré avec son flashball dans le ventre de l'homme, à deux mètres de distance. Le type s’est écroulé et ça ne s'est pas arrêté là, deux autres types de la BAC sont arrivés et ont continué en le tabassant», raconte à France 3 Nouvelle-Aquitaine une habitante qui a assisté à la scène.

Selon une source policière à Limoges, il s'agit d'un Tunisien en situation irrégulière sur le territoire, âgé de 43 ans. L'homme était en état d’ébriété avec 1,2 g/L d’alcool dans le sang. Il aurait menacé de mort les policiers au moment de son interpellation.

Le procureur de la République, Jean-Philippe Rivaux, a confirmé avoir saisi l’IGPN pour faire toute la lumière sur cette affaire. Il a aussi «demandé à un médecin légiste d'examiner l'homme interpellé».

Denis pour le peuple actu

Publié dans Faits Divers, France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article