«Le confinement va durer», prévient Edouard Philippe

Publié le par Le Peuple Actu

Edouard Philippe

Le Premier ministre Edouard Philippe s'est exprimé sur le déconfinement lors de la séance à l’Assemblée Nationale ce mardi 7 avril.

Edouard Philippe a parlé du déconfinement lors de sa première audition à l’Assemblée Nationale. Depuis, les médias se font le relais de cette prochaine étape dans l’épidémie de Coronavirus. Il ne faut pour autant pas croire que la situation changera du jour au lendemain. Il faudra aussi et surtout être attentif pour démêler le vrai du faux devant l'augmentation des fake news concernant le déconfinement.

Ce qu’a dit le Premier Ministre

Lors de la mission d'information sur le Coronavirus, à la question des députés « Comment se passera le déconfinement ? », le Premier Ministre a donné une réponse évasive. Le gouvernement étudiait la semaine dernière les possibilités de déconfinement "échelonnées", par région ou par classe d’âge. Edouard Philippe l'affirmait : il ne s’agira  pas de toute évidence d’un déconfinement  « en une fois, partout et pour tout le monde ».

Le Premier Ministre rappelait en tout état de cause qu’il est impossible de se prononcer clairement, devant les informations « souvent inconnues, voire fréquemment contradictoires » que doit gérer le gouvernement. Depuis, les médias reprennent ces hypothèses imprécises en masse et les relaient. Chaque chroniqueur décortique ces informations, les déforment et émet d’autres hypothèses.

Ce qui circule sur Internet

Le sujet du Coronavirus étant plus que d’actualité, il n’est pas surprenant que beaucoup d’intox circulent en conséquence. La plus évidente et la plus relayée a sans doute été la fameuse carte de déconfinement dont même Cyril Hanouna a parlé dans son émission ‘Touche pas à mon poste’ le 5 avril.

Le présentateur annonce aujourd'hui qu’il fut répété un nombre incalculable de fois dans l’émission qu’il s’agissait d'un faux. Beaucoup de téléspectateurs ne comprennent toujours pas l’intérêt d’en avoir parlé à la télévision, lors d’un créneau horaire de grande écoute. Le directeur général de la Santé Jérôme Salomon s’en est lui-même ému « C’est n’importe quoi ! ».

Ce qui va se passer selon toute vraisemblance

Lors de la séance à l’Assemblée Nationale du 7 avril au soir, Edouard Philippe a été interrogé sur le déconfinement. Il répond sur le sujet sans hésiter qu’il est tout à fait prématuré de parler de déconfinement. La stratégie du gouvernement est d’éviter absolument de rouvrir le débat sur cette nouvelle étape dans la crise du Coronavirus. La peur de l'exécutif est certainement que les français baissent la garde et oublient les gestes barrière, ce qui serait une catastrophe à l'heure où l'on note les premières statistiques encourageantes.

A priori, le confinement doit durer jusqu’au 15 avril. Selon Edouard Philippe, « Aujourd’hui, c’est l’heure du confinement et l’heure du confinement va durer. » Sera-t-il prolongé au delà de cette date de mi-avril ? L’OMS appelle les pays en confinement à ne pas lever les mesures trop tôt sous peine de faire face à une nouvelle vague de contamination.

Une chose est sûre, le passage au déconfinement se fera vraisemblablement avec une préparation intense en matière technique, scientifique et logistique. Rappelons que cette stratégie entraînera probablement des tests beaucoup plus nombreux. L'OMS préconise également de continuer à respecter les gestes barrières, et d'éviter encore les rassemblements.

A noter qu'Emmanuel Macron prendra la parole, jeudi 9 avril, à 20 heures, à la télévision et à la radio, sur l'évolution de l'épidémie de Covid-19 en France, a annoncé l'Elysée. Le chef de l'Etat s'exprimera sur le prolongement du confinement, la question du port du masque, le traçage numérique des personnes contaminées et le report des municipales.

Lire aussi:

Publié dans France, Gouvernement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article