Coronavirus : ce qu’il faut retenir de l’allocution d’Edouard Philippe

Publié le par Le Peuple Actu

Lors d’une conférence de presse de plus de deux heures, le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran ont développé certains points en vue du déconfinement du 11 mai. Retour sur les annonces essentielles.
Edouard Philippe

Lors d’une conférence de presse de plus de deux heures, le Premier ministre Edouard Philippe et le ministre de la Santé Olivier Véran ont développé certains points en vue du déconfinement du 11 mai. Retour sur les annonces essentielles.

 

Objectif grand oral pour le Premier ministre, Edouard Philippe, aux côtés du ministre de la Santé Olivier Véran, du directeur général de la santé, Jérôme Salomon, et de l’infectiologue Florence en cette fin d’après-midi, dimanche 19 avril.

« La crise sanitaire (...) n'est pas terminée. Après bientôt cinq semaines de confinement, il ne faut pas relâcher les efforts » a appuyé le Premier ministre, Edouard Philippe.

Le Premier ministre n’a pas développé comme on l’attendait des mesures précises pour le déconfinement. Il a expliqué :

« Je sais que beaucoup de ceux qui nous regardent aimeraient que j'entre dans le détail de ce qui va se passer le 11 mai et dans les jours, les semaines et les mois qui suivront. Je ne répondrai pas à toutes ces questions aujourd'hui. Je le ferai bientôt, dans les quinze jours, lorsque je présenterai le plan que le président de la République m'a demandé de préparer. » Malgré cela, il a quand même expliqué les "principes que nous avons retenus pour préparer le plan" de déconfinement. Il s'agit du "respect des gestes barrières", de "la multiplication des tests rapides" et de "l'isolement des porteurs du virus", a expliqué Edouard Philippe.

Un bilan encore lourd qui frôle les 20 000 morts

Même si le confinement est en vigueur depuis plus d’un mois, le virus est encore virulent et à l’heure actuelle il n’est pas toujours pas stoppé. Même si le nombre d’hospitalisations et d’admissions en réanimation marque le pas depuis plusieurs jours, le bilan est tous les jours plus lourd, s’établissant aujourd’hui à 19718 morts soit 12 069 en milieu hospitalier et 7 649 au sein des établissements sociaux et médicaux. (EHPAD). Selon Jérôme Salomon, « 30 610 personnes sont hospitalisées pour une infection au coronavirus, soit 29 malades en moins par rapport à samedi. Parmi eux, 5 744 cas graves sont en service de réanimation, soit 89 malades de moins que samedi, une baisse continue depuis désormais onze jours. »

Au 11 mai, pas de réouverture massive des commerces

"Notre vie, à partir du 11 mai, ça ne sera pas exactement la vie d'avant le confinement. Pas tout de suite, et probablement pas encore avant longtemps", a prévenu Edouard Philippe. "Nous allons devoir apprendre à vivre avec le virus." Le ton est donné.

Il a expliqué également que l’ouverture des commerces se fera de façon « différenciée » et pour les bars, les restaurants, ils ne pourront pas rouvrir à cette date. Partout, dans chaque commerce, les règles de distanciation sociale et de gestes barrières devront être appliquées pour lutter contre le coronavirus.

Pour l’heure, les cafés et les restaurants resteront fermés car leur activité "ne permet pas de limiter dans un premier temps la circulation du virus". C'est "un crève-cœur et une angoisse considérable" pour "tous ceux qui vivent de cette activité", a-t-il concédé.

Il a mis en garde sur la crise économique qui s’annonce, « elle sera brutale ».  Le PIB français devrait reculer de 6 points cette année, créant la plus grande récession depuis 1945.

Il a continué en expliquant que le télétravail serait à privilégier s’il est possible, qu’il devait même la règle.

Port du masque obligatoire dans certains lieux et un dépistage massif écarté

Alors que le port du masque obligatoire dans les transports avait été annoncé lors de l’allocution du président de la république le 13 avril, le premier ministre a annoncé le renforcement de la production des masques « grand public » Alors que la France produit aujourd’hui 8 millions de masques par semaine, l’objectif est « d’en produire 17 millions de masques » par semaine d’ici le 11 mai.

Du côté des dépistages, le ministre de la Santé, Olivier Véran a écarté de tester toutes les personnes mais ces tests seront réalisés sur des personnes présentant des symptômes. Alors que la France teste 25 000 patients par semaine, l’objectif est d’arriver à 500 000 le 11 mai.

Les écoles ne réouvriront pas toutes le 11 mai

Nous devons commencer à réouvrir les écoles pour répondre à l'impératif de continuité de la vie de la nation", a insisté le Premier ministre. "Les écoles n'ouvriront pas partout le 11 mai et ne fonctionneront pas partout le 11 mai dans les conditions dans lesquelles elles fonctionnaient (...) avant les mesures de confinement", a néanmoins prévenu Edouard Philippe. Des aménagements sont prévus pour éviter un effet de masse. Des petits effectifs sont une piste privilégiée.

Les visites autorisées à nouveaux dans les EHPAD

Répondant à la détresse des familles et des personnes âgées, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé la mise en place d'un "droit de visite dans les EHPAD et les établissements." Ce droit de visite "exceptionnel", se fera "à la demande du résident", et ne concernera "pas plus de deux personnes [de la famille du résident] en même temps". Des règles devraient être transmises aux établissements dans les prochains jours.

Faire un don en ligne à peuple actu.

Lire aussi :

Publié dans France, Gouvernement, Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article