Coronavirus : l’armée française a bien acheté de la chloroquine «par précaution»

Publié le par Le Peuple Actu

Alors que différents médicaments sont testés pour lutter contre le coronavirus, l’armée française annonce qu’elle a commandé des stocks de chloroquine, molécule qui est prônée par le Dr Raoult.

Alors que différents médicaments sont testés pour lutter contre le coronavirus, l’armée française annonce qu’elle a commandé des stocks de chloroquine, molécule qui est prônée par le Dr Raoult.

 

L’armée française a commandé de la chloroquine

Surprise générale. Alors que l’armée française est en première ligne à travers le plan Résilience, Florence Parly, la ministre des Armées a reconnu sur France Info, vendredi 24 avril, qu’il s'agit d'un «achat de précaution, si jamais la chloroquine se révélait validée par les autorités de santé comme étant utile pour lutter contre le Covid-19». Cet achat intervient dans un contexte de fortes tensions des approvisionnements de matières premières à usage pharmaceutique.

Une vidéo virale sur les réseaux sociaux a vite fait parler d’elle sur les réseaux sociaux. On peut y voir des barils avec des étiquettes « phosphate de chloroquine » avec des drapeaux chinois et français. Cette livraison de 70 kg est à destination de la pharmacie centrale des armées. Elle a été réceptionnée le mardi 21 avril à Roissy. La ministre des Armées n’a pas précisé le poids de cette livraison mais elle a bien confirmé qu’il s’agit de «sel ou phosphate de chloroquine, qui permet le développement d'une forme injectable».

 

 

Une commande prématurée ?

 

De nombreux essais cliniques sont en cours pour tester l’hydroxychloroquine, molécule semblable à la chloroquine. Cet achat a pu paraître prématurée alors que les essais cliniques ne sont pas encore clairement connues.

L’agence européenne du médicament (EMA) s’est montrée très prudente par rapport à cette molécule. Elle a rappelé qu’à ce stade son usage doit être limitée, elle affirme également que "de récentes études ont fait état de problèmes graves (...) avec la choloroquine et l'hydroxychloroquine, notamment prises à forte dose ou en combinaison avec l'antibiotique azithromycine". L'agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) a également lancé une alerte sur de possibles complications cardiaques potentiellement mortelles.

Cette molécule suscite de vifs débats depuis le début de l’épidémie de coronavirus. Le ministère des Armées s’est défendu : « Nous ne faisons rien en parallèle des autorités de santé. En aucun cas, nous n’avons acheté ça pour créer un médicament de manière indépendante. »

Cette commande intervient alors que l’armée française est touchée de plein fouet par l’épidémie de coronavirus avec plus 1500 cas positifs de covid-19 à l'heure actuelle.

Julien pour le peuple actu

 

Faire un don en ligne à peuple actu

Publié dans France, Gouvernement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article