Chute historique de 17,9% de la consommation des Français

Publié le par Julien

Ce jeudi 30 avril, l’Insee vient de publier une étude sur la consommation des ménages en France depuis le début de l’épidémie. Les résultats sont frappants.

Ce jeudi 30 avril, l’Insee vient de publier une étude sur la consommation des ménages en France depuis le début de l’épidémie. Les résultats sont frappants.

 

La consommation se rétracte de 17,9 % en mars

Le PIB en déperdition, la consommation des ménages au plus bas, les conséquences de la crise sont déjà palpables. En effet, on observe une baisse du Pib français au premier trimestre de 5,8%, et selon une étude de l’Insee ce jeudi 30 avril, la consommation des ménages a connu une baisse historique jamais enregistré depuis le début de mesure, en 1980. L’onde de choc est puissante. En mars, la consommation a connu une baisse de 17,9%. Dans le détail, ces chiffres sont d’autant plus importants. Sur l'ensemble du premier trimestre 2020, la consommation des ménages en biens baisse très nettement (–7,3 %).

 

Des dépenses divisées par deux pour les vêtements

Les chiffres donnent le tournis : jamais en temps de paix, la baisse de la consommation avait été stoppée aussi nettement. La consommation de biens fabriqués chute lourdement (–42,3 % après –0,6 %) et les dépenses en énergie baissent fortement (–11,4 % après –0,9 %). Seule la consommation alimentaire augmente nettement (+7,8 % après –0,1 %) selon l’Insee.

La consommation de biens fabriqués chute de 42,3 % en mars : les achats de biens fabriqués durables, les dépenses en habillement-textile et la consommation d'autres biens fabriqués sont tous en très forte baisse.

Sur l'ensemble du trimestre, les achats de biens fabriqués baissent de manière inédite (–16,3 %).

Les dépenses liées aux vêtements chutent lourdement :

Les dépenses en habillement-textile enregistrent une baisse sans précédent en mars (–54,0 %), qui s’explique principalement par la chute des achats de vêtements et de chaussures.

Sur l'ensemble du trimestre, la consommation d’habillement-textile baisse fortement (–20,9 %)

 

Les dépenses énergétiques reculent, les achats alimentaires en hausse

En mars, la consommation d’énergie baisse fortement (–11,4 %), en particulier celle de carburants (gasoil et essence principalement). La consommation de gaz et d’électricité augmente, les températures du mois de mars se rapprochant de la normale après un hiver très doux.

Sur l'ensemble du trimestre, les dépenses en énergie se replient (–5,8 %).

Seul point positif à ce tableau, les dépenses alimentaires ont progressé de 7,8% et sur l’ensemble du trimestre de 2,4%. Des chiffres alarmants qu’il convient néanmoins de remettre dans le contexte d’une crise sanitaire sans précédent.

Julien pour le peuple actu

 

Faire un don en ligne à peuple actu 

Publié dans Economie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article