Municipales à Nantes: le meeting du Rassemblement national perturbé par une cinquantaine de syndicalistes

Publié le par Le Peuple Actu

Mardi 3 mars, le meeting de campagne de la candidate RN aux élections municipales de Nantes a été perturbé par des syndicalistes. Des militants du Rassemblement national ont été frappés.

Mardi 3 mars, le meeting de campagne de la candidate RN aux élections municipales de Nantes a été perturbé par des syndicalistes. Des militants du Rassemblement national ont été frappés.

Eleonore Revel, candidate du Rassemblement national à la mairie de Nantes, tenait un meeting à la Maison des syndicats ce mardi 3 mars. Vers 19h, une cinquantaine de militants syndicalistes et cégétistes solidaires ont afflué devant la salle pour protester « contre la présence de l’extrême droite à Nantes », rapporte 20 Minutes.

L'atmosphère est rapidement devenue tendue et le rassemblement a dégénéré. «Pour empêcher Éléonore Revel et Nicolas Bay de tenir leur meeting à la Maison des syndicats de Nantes, l'extrême gauche vient de faire sauter un transformateur électrique. Des militants du Rassemblement national ont été frappés. Quelle honte», s'est indigné le Rassemblement national sur Twitter.

Selon un journaliste de 20 Minutes, «des personnes ont été bousculées. Des coups ont été échangés sur le parvis. Parfois à mains nues, parfois à l’aide de matraques.»

Éléonore Revel envisage de déposer plainte contre la CGT.

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article