Un français développe le premier vaccin expérimental contre le Coronavirus

Publié le par Le Peuple Actu

Moderna Therapeutics, start up spécialisée en biotechnologie a conçu le premier vaccin expérimental contre le Coronavirus. Il ne sera disponible que dans un an et demi si les essais cliniques sont concluants. Explications.

Moderna Therapeutics, start up spécialisée en biotechnologie a conçu le premier vaccin expérimental contre le Coronavirus. Il ne sera disponible que dans un an et demi si les essais cliniques sont concluants. Explications.

Alors que les indices boursiers s’effondrent partout dans le monde, il en est un qui a bondi de plusieurs dizaines de points récemment. Moderna Therapeutics, start up spécialisée en biotechnologie a en effet conçu le premier vaccin expérimental contre le Coronavirus. Problème : il ne sera disponible que dans un an et demi si les essais cliniques sont concluants. Explications.

Moderna Therapeutics, les traitements à base d’ARN contre le Coronavirus

La start-up américaine fondée en 2011 est dirigée par un français : Stéphane Bancel. Elle est spécialisée dans les traitements à base d’ARN, cet acide qui permet la production de protéines dans les cellules. Au lieu d’administrer les composants médicamenteux, les traitements à ARN permettent l’injection du programme de construction de protéines de défense contre les maladies.

42 jours pour mettre au point un vaccin contre 1 an habituellement

Trois évènements concordants ont permis à la start-up de pouvoir produire un vaccin expérimental en un temps record.

Elle a d’abord reçu une subvention record de la Defense Advanced Research prjects Agency (Darpa) en 2013.
Elle s’est ensuite concentrée dès le début sur deux maladies très proches du covid 19. Il s’agit du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) et du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS).
Enfin, la Food and Drug Administration (FDA), qui autorise la commercialisation des médicaments aux Etats-Unis a donné son autorisation pour contourner exceptionnellement les tests sur les animaux pour passer aux tests sur l’homme.

Mise en place des tests sur l'homme : phase 1 du vaccin contre le Covid 19

Le vaccin, appelé ARNm-1273 a été validé sur les animaux. Il est aujourd'hui possible de passer en phase 1 : les tests cliniques sur un groupe de 45 personnes. Le but principal est de vérifier l’innocuité du vaccin sur l’homme, mais aussi son efficacité contre le Coronavirus.
Une fois la phase 1 validée, il faudra passer à des essais sur des groupes plus larges, mais aussi vérifier les effets secondaires et indésirables sur l'homme.
 

Le vaccin ne sera pas opérationnel pour l’épidémie actuelle et pas avant 1 an à 1 an et demi. D'ici là, d'autres agences françaises comme l'Institut Pasteur ou SANOFI se font également une priorité de ce vaccin. A suivre.

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article