Emmanuel Macron : « Nous sommes en guerre »

Publié le par Le Peuple Actu

Compte rendu des mesures annoncées par Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée pour endiguer l'épidémie de coronavirus.
Emmanuel Macron

Compte rendu des mesures annoncées par Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée pour endiguer l'épidémie de coronavirus.

6633 cas et 148 morts en France le 16 mars. Quelques minutes avant l’allocution du Président de la République, les chaînes d’information l’assurent : nous allons vers un confinement. En cause : l’attitude négligente des Français ce week-end avec l’arrivée du beau temps…Compte rendu des mesures prises par Emmanuel Macron en ce lundi 16 mars 2020.

Des restrictions de déplacement pour tous les français

L’objectif premier de l’exécutif est de préserver les plus vulnérables. Or les consignes sanitaires émises jeudi dernier n’ont pour la plupart pas été respectées. En témoigne le nombre de personnes présentes dans les villes mais aussi dans les campagnes, dans les parcs. Pour Emmanuel Macron « Non seulement vous ne vous protégez pas vous, mais vous ne protégez par les autres ! » 

En conscience et comme le conseillent les scientifiques, des mesures strictes seront prises dès le 17 mars à midi et pour 2 semaines :

- Réduction des déplacements au strict minimum : faire ses courses, se soigner, faire de l’exercice physique, mais non accompagné.
- En cas de force majeure, prendre soin de respecter les distances de sécurité : 1 mètre, pas d’embrassade, ne pas se serrer les mains.
- Interdiction des regroupements extérieurs : réunions familiales, retrouver ses amis,...
- Mise en place du travail à distance dans les entreprises. Si ce n’est pas possible, adapter l’organisation pour mettre en place tous les gestes barrière.

Emmanuel Macron évoque des infractions en cas de non-respect de ces consignes sans être plus précis.

Toutes les réformes suspendues et le report du second tour des Municipales

Toutes les réformes en cours seront suspendues, dont celle, emblématique, de la réforme des retraites.
Un projet soumis au Parlement jeudi fera aussi état de la volonté du chef de l'Etat de légiférer par ordonnances sur tous les aspects liés à la gestion de crise.
Le premier tour de l’élection municipale a permis de constituer un conseil municipal pour 30000 communes sur 35000. Mais alors que l’épidémie gagne encore du terrain, l’exécutif prend une décision radicale, le report du second tour.
Le Président salue un accord unanime du Président du Sénat, de l’Assemblée Nationale, de ses prédécesseurs et des chefs de partis en France sur ce sujet.

Du soutien et du matériel pour les soignants

Tous les moyens seront mis en œuvre pour soutenir les médecins, infirmiers et soignants. Les 25 départements les plus touchés seront ainsi réapprovisionnés en masques, gants et autres matériels. Ces éléments seront mis à disposition des hôpitaux, médecins de ville, généralistes, infirmiers.
D’autres solutions sont à trouver pour équiper également les médecins spécialistes, comme les dentistes auprès du Ministère de la Santé.
D'autre part, les soignants qui utiliseront taxis et hôtels seront remboursés.
Un hôpital de campagne sera mis en place en Alsace pour décongestionner les hôpitaux déjà saturés, dans les jours qui viennent, avec un déplacement des malades qui sera effectué par l’armée.

Fermeture des frontières européennes

La décision a été prise ce matin avec ses homologues européens. Le Président déclare la fermeture des frontières de l’espace Shengen. Tous les voyages seront suspendus pendant 30 jours, avec possibilité aux français de revenir au pays en contactant l’ambassade sur place.

Des mesures pour les entreprises

« Aucune entreprise, quelque soit sa taille ne sera livrée à la faillite ».

Le report des charges et la garantie de reports d’échéances bancaires est garantie par l’Etat à hauteur de 300 milliards d’euros.
Les impôts, cotisations, loyers et factures d’électricité et d’eau seront suspendues pour les plus petites entreprises.
Le recours au chômage partiel sera massivement élargi.
Un fond de solidarité sera abondé par l’Etat et la Région pour soutenir les artisans, commerçants et entrepreneurs.

Les plus démunis seront également soutenus dans cette crise, notamment par le tissu associatif et les collectivités.

Les conséquences de la crise du Coronavirus sont d’ores et déjà plus larges que le seul aspect sanitaire. C'est pourquoi le président interviendra régulièrement en toute transparence pour faire état de l’évolution de la maladie et des mesures à mettre en place.

Le mot d'ordre : la responsabilité individuelle pour surmonter la pire crise sanitaire de ces 100 dernières années.

Lire aussi:

 

Publié dans France, Macron

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article