Elise Lucet au coeur d'une polémique sur le stock de masques en France

Publié le par Le Peuple Actu

Alors que la polémique enfle sur le stock et l’approvisionnement de masques en France, des reportages anciens ressortent. Ils mettent en évidence à la fois le manque de responsabilité de l’ancien gouvernement mais aussi les critiques acerbes d’une habituée des tribunaux publiques : Elise Lucet.

Alors que la polémique enfle sur le stock et l’approvisionnement de masques en France, des reportages anciens ressortent. Ils mettent en évidence à la fois le manque de responsabilité de l’ancien gouvernement mais aussi les critiques acerbes d’une habituée des tribunaux publiques : Elise Lucet.

1,5 milliards d'euros pour des vaccins en 2010

Olivier Véran l’annonçait samedi soir : "le stock de masque en France est de 85 millions d’unités". Un chiffre bien restreint quand on pense aux 24 millions de masques nécessaires chaque jour pour équiper le personnel soignant français.
Comment en est-on arrivé là ?

Il y a plus de 10 ans, sous la présidence de Nicolas Sarkozy, Roselyne Bachelot était Ministre de la Santé. A cette époque, une épidémie sévissait déjà : la grippe H1N1, qui fut plus tard déclarée pandémie par l’OMS.
A cette époque et pour protéger les Français, Roselyne Bachelot commande plus de 95 millions de doses de vaccins. La campagne coûtera 1.5 milliards d'euros avec seulement 8% des Français qui se sont faits vaccinés.

Des capacités de production chinoise jugées sufissantes

A l’arrivée de l’actuel Ministre de la Santé au gouvernement, les masques n’étaient plus que de 180 millions. En cause : une décision prise lors de la présidence de François Hollande par Marisol Touraine, homologue d’Olivier Véran à cette époque.
Le dimensionnement des stocks de masques était jugé suffisant grâce aux capacités de production de la Chine. Quand on sait que le Coronavirus est issu de ce pays, on comprend la gravité de la décision d’alors…

Une polémique autour de Roselyne Bachelot et Elise Lucet

A l’époque, on se souvient aussi de la polémique sur le coût exorbitant de l’achat des vaccins par l’ancienne Ministre Roselyne Bachelot.
Un reportage la mettant personnellement en cause a par ailleurs été réalisé par Envoyé Spécial. Il visait à mettre en lumière les lobbys pharmaceutiques et les pressions exercées sur les politiques.

Au détour d’une interview de l'ancienne Ministre de la Santé, Elise Lucet dénonce la gestion de la situation d’alors par des mots très durs pour Roselyne Bachelot :
« Mais le matin quand vous vous regardez dans la glace, comme on dit, vous ne vous dites pas à un certain moment : "je me suis un peu trompée dans les prises de décisions, de bonne foi, mais je me suis un peu trompée quand même ?" »
Et de conclure par la phrase : « L'auto critique, c'est toujours intéressant surtout quand on est responsable politique ? » . L’est-elle également quand on est journaliste ?
Car comme le dit un certain CLDO sur le fil Twitter d'Elise Lucet : « Lobby pharma ou pas, c’est la réalité ».

Tweeter
 

Lire aussi:

Publié dans France, Gouvernement, Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article