Coronavirus: une infirmière agressée au couteau par deux individus pour ses masques de protection

Publié le par Le Peuple Actu

Une infirmière a été agressée au couteau par deux hommes pour des masques chirurgicaux à Heillecourt (Meurthe-et-Moselle). Une plainte a été déposée.

Une infirmière a été agressée au couteau par deux hommes pour des masques chirurgicaux à Heillecourt (Meurthe-et-Moselle). Une plainte a été déposée.

Les faits se sont produits jeudi 26 mars à Heillecourt en banlieue de Nancy en Meurthe-et-Moselle. Vers 19 heures, une infirmière, qui sortait de chez sa patiente, a été agressée par deux hommes au moment où elle regagnait sa voiture. 

«tu me donnes tes masques ou je te plante !»

Selon le témoignage de la victime, l'un des deux individus, casqué et ganté, l'a menacée avec un couteau de type cran d'arrêt en lui disant : «tu me donnes tes masques ou je te plante !» 

«Ils ont ensuite fait le tour de la voiture, ils m'ont demandé d'ouvrir le coffre. (...) Ils se sont montrés assez agressifs, raconte la jeune femme à France 3 «Ils n'ont pu s'emparer que d'une quinzaine de masques chirurgicaux. Quand ils ont vu qu'il n'y avait que ça, ils ont pris la fuite avec le scooter.»

L'infirmière âgée de 32 ans a annoncé avoir déposé plainte à l'Hôtel de Police de Nancy. 

L’agression de cette infirmière n’est pas un cas isolé. Depuis le début de l'épidémie de Coronavirus, les vols de masques et les agressions de soignants se multiplient en France. Jeudi 19 mars à Limoges, une infirmière libérale a été agressée pour ses masques de protection contre le coronavirus.

Vendredi 20 mars, à Aurillac, une autre infirmière libérale a été agressée pour ses masques de protection.

A Montpellier, une infirmière libérale a retrouvé son véhicule fracturé. On lui a volé « vingtaine de masques, son bidon de gel hydroalcoolique », rapporte Midi Libre.

La Rochelle (Charente-Maritime) : le cabinet d'une infirmière a été cambriolé. Après avoir fracturé la porte d'entrée, le ou les malfrats ont dérobé une trentaine de masques chirurgicaux. Aucun autre bien n'a été volé, pas même le matériel informatique.

Heillecourt (Meurthe-et-Moselle)

Publié dans Faits Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article