Coronavirus: quand Agnès Buzyn estimait que le risque de propagation du virus était «pratiquement nul»

Publié le par Le Peuple Actu

L'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait déclaré en janvier que le risque de contamination par le coronavirus en France était «pratiquement nul».
Agnès Buzyn

L'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, avait déclaré en janvier que le risque de contamination par le coronavirus en France était «pratiquement nul».

Dans une vidéo largement diffusée sur les réseaux sociaux, l'ancienne ministre de la Santé, Agnès Buzyn, assurait le 24 janvier que le risque de contamination par le coronavirus en France était «pratiquement nul».

Alors que les premiers cas de contamination au coronavirus venaient d’être diagnostiqués en France, deux à Paris et un à Bordeaux, Agnès Buzyn restait pourtant rassurante sur les risques en France.

«Le risque d'importation depuis Wuhan est modéré. Il est maintenant pratiquement nul, puisque la ville est isolée. Les risques de cas secondaires autour d'un cas importé sont très faibles et les risques de propagation du virus dans la population sont très faibles», avait-elle assuré lors d'un point presse au ministère de la Santé.

La veille, elle avait déjà tenté de rassurer en affirmant qu’il n’y avait pour l’heure « aucun cas douteux » en France après une rumeur persistante sur un cas à Lyon.

Invité sur CNEWS ce 3 mars, Jean MESSIHA, a rappelé à la députée LREM Valérie Gomez-Bassac les propos de l'ancienne ministre de la Santé :

«Sur CNEWS la LREM @VGB83 vante l’excellente gestion de la crise du #COVID19fr par le gouvernement...Malaise quand je lui ai sorti la déclaration de @agnesbuzyn du 24 janvier où, ministre de la santé, elle estimait que le risque de propagation du virus était nul...»

La France est devenue l’un des principaux foyers européens de l’épidémie de coronavirus, avec un dernier bilan officiel à 423 cas et 7 décès déplorés.

Publié dans Gouvernement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article