La chloroquine : espoir d’un traitement salvateur contre le Coronavirus ?

Publié le par Le Peuple Actu

Alors que la peur d’un scénario à l’italienne se profile dans l’hexagone, aucun traitement effectif n’est encore utilisable sur les malades. La molécule de chloroquine est l’un des grands espoirs en France. Un éminent infectiologue marseillais, le docteur Raoult pousse à son utilisation tandis que l’OMS et le Haut Conseil en freinent encore son utilisation large sur la population.

Alors que la peur d’un scénario à l’italienne se profile dans l’hexagone, aucun traitement effectif n’est encore utilisable sur les malades. La molécule de chloroquine est l’un des grands espoirs en France. Un éminent infectiologue marseillais, le docteur Raoult pousse à son utilisation tandis que l’OMS et le Haut Conseil en freinent encore son utilisation large sur la population.

La Chloroquine, un médicament qui dispose déjà d’une autorisation de mise sur le marché

La molécule de chloroquine dont on parle ces derniers jours est en réalité de l’hydroxy-chloroquine. Espoir ou réalité, dans tous les cas, ce médicament dispose déjà d’une autorisation de mise sur le marché sous le nom de Plaquenil. Il est préconisé contre le paludisme, en préventif comme en curatif.
On le prescrit aussi contre certaines maladies auto-immunes : lupus, polyarthrite rhumatoïde,…

Des essais chinois sur la chloroquine qui suscitent l’espoir des Européens

Les effets anti-viraux de la chloroquine sont connus depuis 1960…in vitro. Ils n’ont en effet pas été confirmés in vivo : soit aucun effet n’a été vus, soit ils ont été néfastes avec beaucoup d’effets secondaires.
Aux vues des épidémies de Coronavirus (SRAS, MERS et aujourd’hui Covid-19) qui ont sévit récemment, les chercheurs ont continué les recherches (voir tableau) mais sans mettre au point un protocole ayant eu pour effet une mise sur le marché.

Date de l'étude Pays Effet de la molécule

2004

Belgique

In vitro : effet sur le SRAS

2005 Etats-Unis et Hong Kong

Effets anti-inflammatoire sur le SRAS

2009 Belgique

Effets sur le Coronavirus OC43

2020 Chine

Effets inhibiteurs chez le SARS-CoV-2

2020 Chine (Wuhan)

In vitro  très forte efficacité pour inhiber la réplication du SARS-CoV-2

Les études chinoises souffrent en effet d’un manque de détails
La molécule suscite néanmoins l'espoir et l’intérêt de nombreux infectiologues, notamment le docteur Raoult, de l’Hôpital de la Timone à Marseille.

Edouard Philippe annonce la possibilité de son utilisation raisonnée

Devant l’urgence sanitaire que représente l’épidémie et les réels espoirs sur la chloroquine d’infectiologues reconnus comme le docteur Raoult, le Haut Conseil de la Santé a néanmoins permis son utilisation raisonnée.

Lors d’une interview hier soir, Edouard Philippe, Premier Ministre faisait état des recommandations.
Il s’agit de pouvoir l’utiliser, mais uniquement sur les patients présentant des symptômes sévères et sur décision collégiale des médecins. De quoi donner un peu d'espoirs à leurs familles.
Le gouvernement se mobilise en parallèle pour que les études cliniques puissent avancer le plus rapidement possible.
Une étude a ainsi été réalisée sur 24 patients au sein de l’Hôpital de la Timone à Marseille par le docteur Raoult. Les résultats sont encourageants mais ne permettent pas de conclusions.
Une seconde étude plus large a été entreprise dans ce même hôpital. Plus de 300 personnes se sont ainsi portées volontaires devant les portes du docteur Raoult pour se faire tester hier. En tout, ce sont 800 patients qui feront partie de l’étude clinique.

Pourquoi cette polémique alors que les tests in-vitro sur la chloroquine sont porteurs d'espoir?

De nombreux scientifiques s’élèvent contre l’utilisation irraisonnée du médicament. L’OMS de conclure elle-même qu’il est extrêmement important de suivre les protocoles et de sécuriser l’utilisation du médicament sur l’homme.
Les effets positifs de la chloroquine sur le Coronavirus, même s’ils étaient avérés, sont à contrebalancer avec les effets indésirables qui sont nombreux. Richard Handschuh, médecin généraliste MG France évoque des effets sur le cœur, les reins, l’appareil digestif,
L’infectiologue Jean-Daniel Lelièvre de l’hôpital Henri Mondor à Créteil exhorte les autorités et la population à la compréhension : "Respectons les règles scientifiques".

Le temps presse et les études avancent. Le délai avant mise sur le marché se comptera néanmoins encore en semaines

Lire aussi:

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article