Vidéo. Toulouse : le candidat RN aux municipales et son équipe agressés «par une trentaine d'antifas»

Publié le par Le Peuple Actu

Le candidat RN à la mairie de Toulouse, Quentin Lamotte, et plusieurs de ses militants ont été agressés au marché Cristal «par une trentaine d’individus se revendiquant des milices antifas». Quatre plaintes ont été déposées.

Le candidat RN à la mairie de Toulouse, Quentin Lamotte, et plusieurs de ses militants ont été agressés au marché Cristal «par une trentaine d’individus se revendiquant des milices antifas». Quatre plaintes ont été déposées.

Ce dimanche 9 février, une trentaine d’individus ont pris à partie le candidat aux élections municipales à Toulouse et ses colistiers alors qu'ils tractaient au marché Cristal, dans le quartier Jeanne d’Arc, rapporte Valeurs Actuelles

La vidéo a été publiée par Quentin Lamotte sur son compte Twitter. La scène montre un groupe d’individus invectiver des militants aux cris de « Cassez-vous ! ». S’ensuit une bousculade et des échanges fleuris entre les deux parties.  

«Voici le vrai visage de l'extrême gauche à Toulouse : celui de la haine et de la violence. Ils attaquent en meute des femmes seules, quelle lâcheté ! Nous réclamons la dissolution de ces groupuscules "antifas" et une condamnation exemplaire des agresseurs !», a-t-il écrit. 

Dans un communiqué, le candidat RN a déploré cette agression : « Plusieurs colistiers et militants ont été bousculés, plaqués contre les murs et molestés, certains ont été blessés, notre matériel de campagne nous a été arraché et a été détruit sous nos yeux.  Souhaitant extraire mes militants de cette meute hurlante qui les agressait, j’ai moi-même été violemment pris à partie sous les crachats, les bousculades et les coups de bâton »

Dans son communiqué, Quentin Lamotte indique également que son équipe et lui-même ont déposé plusieurs plaintes pour «violences aggravées et pour entrave concertée à l’exercice de la liberté d’expression avec destruction et dégradation.» 

La présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, a apporté son soutien au candidat à Toulouse. 

«Soutien à @q_lamotte et plus généralement à tous nos candidats attaqués, menacés et intimidés chaque jour par les milices d’extrême gauche.», a-t-elle écrit sur Twitter. Et d'ajouter : «Que fait l’Etat pour permettre le déroulement serein des campagnes et faire respecter notre Constitution et notre démocratie ?!»

Publié dans Faits Divers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article