Radicalisation : la dérive d'une famille de Roubaix

Publié le par Le Peuple Actu

À Roubaix (Nord), 23 membres d'une même famille sont partis faire le jihad en Syrie. Seules deux sœurs sont restées en France. Elles envoyaient de l'argent de la CAF à leur famille en Syrie. Elles ont été condamnées à de la prison ferme pour financement de terrorisme.

À Roubaix (Nord), 23 membres d'une même famille sont partis faire le jihad en Syrie. Seules deux sœurs sont restées en France. Elles envoyaient de l'argent de la CAF à leur famille en Syrie. Elles ont été condamnées à de la prison ferme pour financement de terrorisme.

En 2014, 23 membres de la famille Tahar Aouidate ont rejoint la Syrie pour épouser la cause de l'État islamique. Seules deux sœurs sont restées en France. Elles envoyaient de l'argent de la CAF à leur famille en Syrie.

Reconnues coupables d’association de malfaiteurs et de financement d’une entreprise terroriste, Anissa et Assia Tahar Aouidate ont été condamnées en octobre dernier par la cour d’appel de Paris à des peines de six et quatre ans de prison ferme.

Les sœurs Tahar Aouidate étaient accusées d’avoir réalisé des transferts d’argent de l’aide sociale à leurs proches en Syrie et d’avoir favorisé le départ de plusieurs femmes vers le «califat» de l’organisation État islamique.

Publié dans Terrorisme, justice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article