La Roche-sur-Yon: les salariés licenciés de l'usine Michelin invités à rendre leurs pneus

Publié le par Le Peuple Actu

Les salariés de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon (Vendée), fermée d'ici la fin de l'année, ont été priés de rendre les pneus qu'ils avaient sur leur voiture. Face au tollé provoqué, la direction a fait machine arrière.

Les salariés de l'usine Michelin de La Roche-sur-Yon (Vendée), fermée d'ici la fin de l'année, ont été priés de rendre les pneus qu'ils avaient sur leur voiture. Face au tollé provoqué, la direction a fait machine arrière.

La direction de l’usine Michelin de La Roche-sur-Yon (Vendée) avait annoncé que les 619 salariés licenciés devaient rembourser des pneus acquis à des tarifs préférentiels. L’annonce avait fait bondir la CGT. 

Inadmissible pour Anthony Guilloteau, syndicaliste CGT, «c'est mesquin de la part de Michelin, et c'est une façon aussi de gagner un petit peu plus d'argent sur le dos des salariés».

Après avoir entendu parler de cette mesure, le maire de La Roche-sur-Yon, Luc Bouard, a décidé d'intervenir.

«Les salariés de Michelin ne rembourseront pas leurs pneus, comme évoqué aujourd’hui: c’est l’engagement qu’a pris envers moi, ce soir, la direction du groupe», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Face à la polémique, le groupe Michelin a finalement annoncé que les salariés conserveront leurs équipements. Dans la soirée du samedi 1er février, le géant du pneumatique déclarait, «le groupe a examiné la question ce samedi et les salariés pourront garder leurs pneus», rapporte le quotidien Ouest-France.

La fermeture de l'usine de la Roche-sur-Yon en Vendée avait été annoncée en octobre dernier. Les salariés en colère avaient brûlé des pneus devant l'usine.

Le site de La Roche-sur-Yon qui fabrique des pneus pour poids lourds doit tirer le rideau d'ici la fin de l'année 2020. Plus de 600 employés sont concernés.

Publié dans France, Syndicats

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article