Attaque à la préfecture de police de Paris: 106 policiers signalés pour des soupçons de radicalisation

Publié le par Le Peuple Actu

Le ministre de l'Intérieur était l'invité ce mardi de BFMTV. Selon Christophe Castaner, 106 policiers ont été signalés pour des soupçons de radicalisation depuis le 3 octobre.

Le ministre de l'Intérieur était l'invité ce mardi de BFMTV. Selon Christophe Castaner, 106 policiers ont été signalés pour des soupçons de radicalisation depuis le 3 octobre.

Depuis l'attaque à la préfecture de police de Paris, les services de police étudient «106 cas» de policiers suspectés de radicalisation, a annoncé sur BFMTV Christophe Castaner.

« Depuis le 3 octobre, on a 106 cas actifs, aujourd'hui, dans la police nationale. Nous étudions le dossier », a-t-il déclaré. Et de préciser : «Ça ne veut pas dire qu’ils sont radicalisés, 106 cas sur 150.000 policiers, mais sur lesquels nous avons besoin d'approfondir, sur lesquels il y a un contrôle particulier, des examens qui sont faits pour être sûrs».

Le 3 octobre dernier, Mickaël Harpon, un informaticien de 45 ans employé depuis 2003 à la Préfecture de police de Paris, y tuait trois policiers et un agent administratif, avant d'être abattu.

Publié dans Terrorisme, Gouvernement, France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article