Affaire Griveaux: «un coup dur pour le chef de l'Etat»

Publié le par Le Peuple Actu

Invité de franceinfo ce samedi, Michel Noblecourt, journaliste au Monde, est revenu sur le retrait de la candidature à la mairie de Paris de Benjamin Griveaux.
Benjamin Griveaux

Invité de franceinfo ce samedi, Michel Noblecourt, journaliste au Monde, est revenu sur le retrait de la candidature à la mairie de Paris de Benjamin Griveaux.

Benjamin Griveaux a retiré sa candidature à la mairie de Paris vendredi 14 février suite à la publication sur les réseaux sociaux de vidéos intimes à caractère sexuel par l’activiste russe Piotr Pavlenski. «J'ai décidé de retirer ma candidature à l'élection municipale parisienne», avait-t-il annoncé.

Pour le journaliste au Monde, son retrait «est un coup dur pour le chef de l'Etat».

«C'est un coup dur pour le chef de l'Etat qui les collectionne sur les élections municipales. Comme disait Jacques Chirac, les emmerdements volent en escadrille», a-t-il déclaré.

Michel Noblecourt, alerte sur «la dangerosité des réseaux sociaux» car selon l'éditorialiste, «il suffit de poster une vidéo à caractère pornographique pour bouleverser une donne politique et donc c'est très inquiétant pour la démocratie.»

Benjamin Griveaux a porté plainte, samedi 15 février, pour « atteinte à l’intimité de la vie privée » et une enquête a été ouverte après la diffusion de vidéos à caractère sexuel ayant conduit à son retrait de la course à la Mairie de Paris, a appris l’AFP.

Au lendemain de la diffusion de vidéos intimes, de nombreux responsables politiques de tous bords ont affiché leur soutien à Benjamin Griveaux. 

Publié dans France

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article