Affaire Balkany : la justice ordonne la remise en liberté de Patrick Balkany

Publié le par Le Peuple Actu

La cour d'appel de Paris a ordonné ce mercredi 12 février la remise en liberté de Patrick Balkany en raison de son état de santé. Le maire de Levallois-Perret devra pointer deux fois par mois à la gendarmerie.

La cour d'appel de Paris a ordonné ce mercredi 12 février la remise en liberté de Patrick Balkany en raison de son état de santé. Le maire de Levallois-Perret devra pointer deux fois par mois à la gendarmerie.

La Cour d'appel de Paris a estimé ce mercredi que l'état de santé de Patrick Balkany n'est pas compatible avec sa détention. La justice lui impose un contrôle judiciaire léger, sans caution. Il devra se présenter deux fois par mois à la gendarmerie et ne pourra pas quitter l'hexagone. 

Après avoir refusé à trois reprises, la cour d’appel de Paris a finalement accepté de le remettre en liberté. Selon une récente expertise médicale de l’élu des Hauts-de-Seine, son état de santé s'est « dégradé », «porteur de maladies sérieuses.» 

Le 13 septembre 2019, le maire LR de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), âgé de 71 ans, avait été condamné en première instance à quatre ans de prison ferme pour fraude fiscale et cinq ans pour blanchiment. Il avait été incarcéré à la prison de la Santé, à Paris.

Son épouse, Isabelle Balkany, avait été condamnée pour les mêmes faits à deux peines de trois et quatre ans de prison ferme, mais sans mandat de dépôt. 

Le couple Balkany est soupçonné d'avoir dissimulé 13 millions d'euros d'avoirs au fisc entre 2007 et 2014.

Les décisions en appel dans cette affaire de blanchiment aggravé de fraude fiscale seront rendues respectivement le 4 mars et le 22 avril prochains.

Publié dans France, justice

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article