Menacée de mort pour avoir critiqué l’islam

Publié le par Le Peuple Actu

Une lycéenne de 16 ans a été victime d'insultes et de menaces de mort après avoir critiqué l’islam dans une vidéo sur Instagram.

Une lycéenne de 16 ans a été victime d'insultes et de menaces de mort après avoir critiqué l’islam dans une vidéo sur Instagram.

Depuis le 19 janvier dernier, une lycéenne française âgée de 16 ans, reçoit des insultes et menaces après avoir publié le 18 janvier sur Instagram une vidéo dans laquelle elle critique l'islam de façon virulente.

Tout a commencé le samedi 19 janvier, lorsque Mila, sur son compte instagram consacré à sa passion pour le chant, fait un “live” pour discuter avec ses abonnés et répondre à leurs questions. Un des sujets abordés est celui des préférences amoureuses, explique le site Bellica.

Un internaute l'aurait alors pris à partie pour la «draguer de manière insistante ». Recadré par l'adolescente ouvertement lesbienne, l'internaute entre alors dans une rage folle, se met à la traiter de raciste et fait appel à plusieurs de ses amis pour insulter la lycéenne qui reçoit du « sale française », « française de merde », « sale pu** », « inchallah tu meurs sale pu** que tu es ». Mais l'adolescente ne réagit pas aux insultes et poursuit son live en discutant des religions, qu’elle déclare toutes rejeter. Les accusations de blasphème tombent alors : « Pétasse, d’où tu dis ça notre dieu Allah c’est le seul et l’unique, j’espère tu vas brûler en enfer ». Ce à quoi Mila répond par une diatribe sans pincettes.

«Je déteste la religion, le Coran il n'y a que de la haine là-dedans, l'islam c'est de la merde, c'est ce que je pense (...) Je ne suis pas raciste, pas du tout. On ne peut pas être raciste envers une religion. Votre religion, c'est de la merde», a-t-elle écrit.

«Je recevais 200 messages de pure haine à la minute», affirme Mila sur le site féministe Bellica, «je ne peux plus mettre un pied dans mon lycée», poursuit la jeune fille qui a dû être déscolarisée d’urgence pour sa sécurité. Certains utilisateurs avaient appelé à la lyncher dans son lycée, tout en divulguant ses informations personnelles.

Plusieurs responsables politiques lui ont apporté leur soutien sur Twitter. C'est le cas de la députée LR des Bouches-du-Rhône, Valérie Boyer qui a déclaré : «Total soutien à Mila, 16 ans, menacée pour avoir critiqué l'islam. Oui au débat, non aux menaces ! Déscolarisée, menacée, insultée, Mila affronte un déferlement de haine auquel s'ajoutent des attaques homophobes. Nous ne pouvons l'accepter.»

Menacée de mort pour avoir critiqué l’islam

Publié dans France, Médias

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article