Cambriolages, vols à l’arraché, 15 mineurs non accompagnés interpellés à Montpellier

Publié le par Le Peuple Actu

Une quinzaine de mineurs étrangers non accompagnés, âgés de 13 à 17 ans, ont été interpellés entre vendredi 10 et dimanche 12 janvier à Montpellier (Hérault) pour divers délits.

Une quinzaine de mineurs étrangers non accompagnés, âgés de 13 à 17 ans, ont été interpellés entre vendredi 10 et dimanche 12 janvier à Montpellier (Hérault) pour divers délits.

Vols de téléphones portables, arrachages de colliers, tentatives de cambriolage... Les policiers de Montpellier ont interpellé une quinzaine de mineurs non accompagnés le week-end dernier pour divers délits commis dans le centre et en périphérie de la ville, relate Actu.fr.

Les mineurs non accompagnés (ex mineurs étrangers isolés) préoccupent de plus en plus les forces de l'ordre. En effet, quotidiennement, ces mineurs sont impliqués dans des cambriolages et des vols à l’arraché commis parfois avec violence ou sous la menace d’une arme, dans le centre-ville de Montpellier.

Dans la nuit de samedi à dimanche, trois mineurs ont tenté de braquer une bijouterie rue du faubourg du Courreau. Le magasin étant équipé d'un double vitrage épais résistant à des pavés, ils ont descellé une plaque d'égout pour la briser. Ils ont été interpellés par les policiers.

D'autres MNA ont été surpris par des policiers en train de cambrioler une pharmacie. Cette dernière a déjà été la cible d’une tentative de cambriolage nocturne la semaine dernière, également par des MNA. 

Toujours à Montpellier, place de la Comédie. Un vigile d’une supérette a été menacé par un mineur étranger, qui l’a mis en joue avec un couteau pour s’enfuir. Selon les informations d'Actu.fr, "la plupart des mineurs étrangers non accompagnés possèdent des couteaux à cran d’arrêt sur eux."

Ces mineurs sont âgés de 13 à 17 ans et pour la plupart multirécidivistes. Certains sont interdits de paraître à Montpellier, ou de sortir la nuit, suite à d'autres affaires.

Depuis deux ans, les services de police tirent la sonnette d’alarme sur la multiplication des délits commis par les mineurs non accompagnés. Originaires du Maroc ou l’Albanie, ils débarquent en continu dans l’Hérault via des réseaux de passeurs.

 

Publié dans Faits Divers, Immigration

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article