Affaire Mila : Nicole Belloubet crée la polémique en parlant d'«insulte à la religion»

Publié le par Le Peuple Actu

Nicole Belloubet était l'invitée d'Europe 1 ce mercredi matin. La ministre de la Justice a crée la polémique en s’exprimant sur l'affaire Mila, l'adolescente menacée de mort sur les réseaux après avoir critiqué l'islam. 
Nicole Belloubet

Nicole Belloubet était l'invitée d'Europe 1 ce mercredi matin. La ministre de la Justice a créé la polémique en s’exprimant sur l'affaire Mila, l'adolescente menacée de mort sur les réseaux après avoir critiqué l'islam. 

La garde des Sceaux a affirmé que l'adolescente s'était rendue coupable d' «insulte à la religion» et d'«atteinte à la liberté de conscience». «Dans une démocratie, la menace de mort est inacceptable […]. L’insulte à la religion c’est évidemment une atteinte à la liberté de conscience, c’est grave.», a-t-elle déclaré sur Europe 1.

Nicole Belloubet a été recadrée par Christophe Castaner, ministre de l'Intérieur.

L'opposition a également condamné ses propos.

Pour la députée FI, Daniele Obono, « On est en démocratie, dans un Etat de droit. On défend la liberté d'expression. La garde des Sceaux devrait être garante de cela.»

Interrogé ce mercredi par la sénatrice LR, Jacqueline Eustache-Brinio, le ministre de l'Intérieur a exprimé son soutien à la jeune Mila et a réaffirmé le droit de blasphémer.  

«Il n'existe pas, dans ce pays et il n'existera jamais sous l'autorité de ce gouvernement, de délit de blasphème. La liberté même d'expression, dans notre pays, permet à chacune et chacun de pouvoir critiquer une religion. Et la jeune Mila peut parfaitement critiquer, (...) et il est inacceptable, insupportable même, que certains, au nom de l'institution qu'ils représentent, ait pu laisser penser que cela était interdit. Et nous devons, pied à pied, lutter contre cela.», a-t-il affirmé. 

Publié dans Société, Gouvernement

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article